Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Cinq agences de l’ONU soutiennent la Coalition pour les repas scolaires dans 60 pays

Cinq agences de l’ONU ont annoncé mardi leur soutien à un programme visant à améliorer rapidement l’alimentation de plus de 150 millions de jeunes élèves qui n’ont pas accès à la nourriture et aux services de santé à l’école en raison de la pandémie de COVID-19.

Dans un communiqué commun publié au siège de l’ONU, les agences se sont engagées à aider la Coalition pour les repas scolaires, un groupe de plus de 60 pays.

Les agences ont expliqué que la coalition vise à donner à chaque enfant dans le besoin la possibilité de recevoir un repas nutritif à l’école d’ici 2030. L’alliance s’engage également à mettre en place des programmes de repas scolaires « intelligents », combinant des repas réguliers à l’école avec des interventions complémentaires en matière de santé et de nutrition pour la croissance et l’apprentissage des enfants.

Selon le communiqué, « les programmes de santé et de nutrition scolaires sont des interventions à fort impact qui soutiennent la croissance et le développement des écoliers et des adolescents. Ils peuvent contribuer à combattre la pauvreté, la faim et la malnutrition des enfants sous toutes ses formes. Ils attirent les enfants à l’école et favorisent l’apprentissage des enfants ainsi que leur santé et leur bien-être à long terme ».

La coalition s’efforcera de rétablir les repas scolaires et les autres programmes de santé et de nutrition qui étaient en place avant la pandémie de COVID-19. Elle espère les étendre pour atteindre 73 millions d’enfants qui n’étaient pas couverts avant la pandémie et améliorer leur qualité en partie en établissant des normes et en les liant à la production alimentaire locale lorsque cela est possible, ont indiqué les agences.

« Les repas scolaires sont très importants pour le redressement de notre société après l’impact de la COVID-19 », a dit Olivier Richard, chef de l’unité de développement durable à la mission française auprès des Nations Unies. « Ces repas scolaires permettent aux enfants de rester à l’école et d’améliorer leur nutrition, leur santé et leurs résultats scolaires », a-t-il indiqué.

Les cinq agences ont expliqué que les repas scolaires pouvaient servir de tremplin à la transformation des systèmes alimentaires. Dans la mesure du possible, ils peuvent utiliser des aliments cultivés localement, soutenant ainsi les marchés et les systèmes alimentaires nationaux et locaux, améliorant les opportunités pour les petits exploitants agricoles et les entreprises de restauration locales, souvent dirigées par des femmes.

Les agences des Nations Unies qui soutiennent la coalition sont l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Plus de 50 partenaires, dont des organisations non gouvernementales, la société civile, des fondations et d’autres groupes, ont également déclaré qu’ils soutiendraient la coalition.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter