Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens TV

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

TotalEnergies muscle sa production et son retour aux actionnaires

PARIS (Reuters) – TotalEnergies a annoncé mercredi avoir revu à la hausse sa politique de distribution aux actionnaires dans un contexte d’augmentation de sa production d’hydrocarbures et d’amélioration de sa rentabilité dans l’électricité.

A l’occasion d’une journée investisseurs actualisant ses perspectives, organisée à New York, le groupe pétrolier et gazier a précisé dans un communiqué qu’il prévoyait désormais d’allouer plus de 40% de son cash-flow (flux de trésorerie d’exploitation ou CFFO) à ses actionnaires au-delà de 2023, contre environ 44% en 2023.

Il y a un an, TotalEnergies s’était fixé comme objectif une fourchette de 35% à 40% « à travers les cycles ». En 2023, ses rachats d’actions s’élèveront à eux seuls à 9 milliards de dollars, ce qui implique un niveau de 3 milliards au quatrième trimestre contre 2 milliards par trimestre jusqu’à présent.

Le groupe vise une augmentation de sa production d’hydrocarbures de 2% à 3% par an sur les cinq prochaines années, « grâce à son riche portefeuille de projets à bas coûts et à faibles émissions », avec des projets de gaz naturel liquéfié (GNL) au Qatar, en Papouasie, aux Etats-Unis et au Mozambique, ainsi que des projets pétroliers au Brésil, dans le Golfe du Mexique, en Irak ou en Ouganda.

TotalEnergies va « continuer à investir et à développer » ses activités pétrolières et gazières, a déclaré le PDG Patrick Pouyanné, lors d’une présentation.

« Cette stratégie permettra à l’entreprise d’atteindre la plus forte croissance de production d’ici la fin de la décennie », a-t-il ajouté.

Vers 16h30, l’action TotalEnergies progressait de 1,34% à 62,74 euros alors que le CAC 40 était quasiment inchangé.

« L’augmentation du programme de rachat cette année ainsi que celle du taux de distribution à moyen terme semblent être supérieures aux attentes du marché », a estimé dans une note Biraj Borkhataria, responsable de la recherche sur l’énergie en Europe chez RBC Capital Market.

DES « SUCCÈS PROMETTEURS » EN EXPLORATION PÉTROLIÈRE

Soulignant ses « succès prometteurs » en exploration au Suriname et en Namibie, TotalEnergies estime que ses activités pétrolières et gazières devraient générer plus de trois milliards de dollars de cash-flow structurel additionnels en 2028 par rapport à 2023 à prix constants.

Globalement, son cash-flow devrait croître de plus de 10 milliards de dollars sur la période 2021-2028 (hors Russie).

Alors qu’il se développe à un rythme soutenu dans les énergies renouvelables, suscitant des interrogations sur sa profitabilité dans ce secteur, TotalEnergies a aussi fait savoir qu’il souhaitait atteindre une rentabilité (ROACE) de l’ordre de 12% pour son secteur « Integrated Power », contre 10% en 2023, équivalente à la rentabilité de ses activités « Oil & Gas » à 60 dollars par baril et donc « supérieure au modèle traditionnel des utilities ».

Le groupe prévoit d’augmenter sa production d’électricité à plus de 100 TWh d’ici 2030 en investissant 4 milliards de dollars par an. Avec une génération de cash-flow attendue autour de 2 milliards de dollars en 2023 et à plus de 4 milliards en 2028, le secteur deviendrait générateur net de cash à cet horizon.

Sur la période 2024-2028, TotalEnergies vise des investissements nets annuels compris entre 16 milliards et 18 milliards de dollars pour mettre en oeuvre sa transition vers une énergie plus « verte ».

« En misant sur les énergies fossiles, TotalEnergies montre une nouvelle fois qu’il est tout sauf un acteur de la transition énergétique », a estimé dans un communiqué Louis-Maxence Delaporte, analyste énergie pour l’ONG Reclaim Finance.

(Reportage Benjamin Mallet et Forrest Crellin ; édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8Q0KB-BASEIMAGE

SOUTENEZ LA CAMPAGNE DE DONS ANNUELLE DU JOURNAL CHRETIEN

Le Journal Chrétien lance sa campagne de dons annuelle 2023, afin de maintenir son activité, tout en garantissant son indépendance éditoriale. Objectif : 180 000 euros, d’ici le 31 décembre. Si vous êtes un particulier résidant en France, vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

JE FAIS UN DON

1. Nos besoins pour la gestion courante du Journal Chrétien en 2024 : 60 000 €

2. Nos besoins pour la diffusion de Chrétiens TV par satellite, Apple TV, Roku TV, etc : 80 000 €

3. Nos besoins pour enrichir l’application Bible.audio : 40 000 €

Les commentaires sont fermés.

Les articles les plus lus aujourd'hui