Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Pour Adecco, les pénuries de main-d’oeuvre peuvent faire monter les salaires

Le géant de l’intérim Adecco a prévenu mardi que des pénuries de main-d’oeuvre « sans précédent » continueraient à pousser les salaires à la hausse à court et moyen terme.

Le groupe suisse a néanmoins publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et des prévisions de jugées décevantes, qui font chuter son cours de Bourse.

L’inflation s’accélère dans le monde entier, en partie en raison d’une pénurie de main-d’oeuvre dans certains secteurs.

« Le déséquilibre entre l’offre et la demande que nous constatons sur le marché du travail est assez inédit », a déclaré le directeur financier d’Adecco, Coram Williams, à Reuters mardi.

« Les marchés du travail sont flexibles, ils se redressent, ils se réorientent, mais à court et moyen terme, on peut s’attendre à ce que la pénurie de candidats et de talents se poursuive, ce qui devrait entraîner une inflation des salaires », a-t-il déclaré.

« À long terme, cela nous profite car nous faisons partie de la solution mais à court terme, cela signifie que nous pouvons aussi avoir des difficultés à trouver les candidats. »

Le titre Adecco perdait 4,24% vers 10h20 GMT.

Les analystes de ZKB évoquent une croissance organique relativement modeste du chiffre d’affaires d’Adecco au troisième trimestre (+9%) par rapport à celle de ses rivaux Randstad (+21%) et Manpower (+11%).

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du groupe, ajusté des fluctuations des taux de change, des jours ouvrés et des cessions, a augmenté de 9% pour atteindre 5,22 milliards d’euros, un montant légèrement inférieur aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 5,28 milliards d’euros selon un consensus établi par le groupe.

(Reportage Silke Koltrowitz et John Revill; version française Federica Mileo, édité par Marc Angrand)

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter