Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les « techs » sous pression à Wall Street, l’Europe monte

Wall Street est attendue en ordre dispersé vendredi à l’ouverture avec un repli en vue pour le Nasdaq après les avertissements de Snap et Intel, alors que les Bourses européennes profitent à mi-séance d’un regain d’appétit pour le risque grâce à Evergrande et aux résultats de sociétés.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une hausse de l’ordre de 0,15% pour le Dow Jones et le S&P-500 mais une baisse de 0,2% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 gagne 1,03% à 6.755,12 points vers 11h20 GMT, au plus haut depuis le 3 septembre. À Francfort, le Dax prend 0,87% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,6%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 monte de 0,73%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,03% et le Stoxx 600 0,73%.

Ce dernier, qui se dirige vers une nouvelle hausse sur la semaine, évolue au plus haut depuis un mois et demi, grâce entre autres au soulagement qui a accueilli les derniers développement du dossier Evergrande, le groupe immobilier semblant avoir évité pour le moment un défaut de paiement aux répercussions incertaines.

« Même si c’est une bonne nouvelle car le défaut a été évité pour ce week-end, l’incertitude devrait rester élevée jusqu’à ce que la situation d’Evergrande et celle d’autres sociétés immobilières en Chine soient plus claires », a commenté MUFG dans une note.

Les investisseurs semblent passer outre les résultats préliminaires de l’enquête d’HIS Markit montrant que la croissance de l’activité de la zone euro a ralenti en octobre, face notamment à l’accélération de l’inflation. [L8N2RI24Q]

Les anticipations d’inflation dans le bloc monétaire ont atteint de nouveaux plus hauts de plus de sept ans, ce qui favorise la remontée des rendements obligataires à moins d’une semaine de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

Les résultats d’entreprises en Europe contribuent une nouvelle fois à la progression des indices. Les bénéfices des sociétés du Stoxx 600 devraient avoir augmentés de 47,6% au troisième trimestre pour atteindre 96,1 milliards d’euros, contre 46,7% attendu la semaine dernière, selon les données de Refinitiv IBES. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Snap chute de 20,7% dans les échanges en avant-Bourse après avoir publié jeudi soir un chiffre d’affaires inférieur aux attentes et des prévisions pour le trimestre en cours décevantes, le propriétaire de l’application Snapchat ayant déclaré que les changements de la politique de confidentialité d’Apple sur les appareils fonctionnant sous iOS pesaient sur ses revenus publicitaires.

Les réseaux sociaux Twitter et Facebook perdent près de 4% avant l’ouverture de Wall Street.

Intel plonge par ailleurs de 10,3% en avant-Bourse après avoir publié un chiffre d’affaires trimestriel en dessous des attentes et dit prévoir une baisse de ses marges pour les années à venir.

VALEURS EN EUROPE

L’indice européen des biens de consommation non contrainte gagne 0,93%, l’une des meilleures performances du jour, grâce à L’Oréal: le géant de l’industrie cosmétique prend la tête du CAC 40 avec un bond de 5,84% après une croissance meilleure qu’attendu de ses ventes au troisième trimestre, alimentée par la forte demande pour ses produits haut de gamme.

A l’inverse, Renault compte parmi les derniers du classement de l’indice parisien avec un repli de 1,78%, le constructeur automobile ayant fait savoir que l’impact des pénuries de puces serait deux fois plus lourd que prévu.

Rémy Cointreau gagne 2,07% et Vivendi 1,68% après la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel en hausse.

Ipsos et Klépierre sont en hausse de 7% et de 8,6%respectivement après leurs publications trimestrielles.

A Londres, IHG perd 3,1%, les analystes soulignant une sous-performance du groupe hôtelier par rapport au secteur.

CHANGES

Avec le regain d’appétit pour les actifs risqués, le dollar cède 0,16% contre un panier de devises internationales. L’euro gagne 0,18% à 1,1642 dollar.

La livre sterling a brièvement reculé contre le billet vert en réaction à la baisse surprise des ventes au détail britanniques. Mais la devise est revenue à l’équilibre après des déclarations au Financial Times de l’économiste en chef la Banque d’Angleterre, Huw Pill, selon lesquelles l’inflation pourrait dépasser 5%.

TAUX

La hausse des anticipations d’inflation tire les rendements obligataires vers le haut. Celui du Bund à dix ans a atteint son plus haut niveau depuis mai 2019 à -0,069%, avant de revenir à -0,09%.

Sur le marché américain, le dix ans gagne un point de base à 1,6784%.

PÉTROLE

Les cours du brut ont effacé les pertes subies en début de séance, les préoccupations concernant l’offre restreinte et les stocks alimentant la tendance haussière: le Brent gagne 0,83% à 85,31 dollars et brut léger américain (WTI) 0,7% à 83,08.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter