Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les dirigeants des économies de l’APEC s’engagent à mener des efforts coordonnés contre le COVID-19 et pour la reprise économique

Partager sur:

Les dirigeants des économies de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) se sont engagés vendredi à déployer des efforts pour combattre la pandémie de COVID-19 et pour soutenir les efforts de reprise post-pandémie de manière coordonnée.

Dans une déclaration publiée à l’issue de la 27e réunion des dirigeants des économies de l’APEC, organisée par voie virtuelle, les participants ont exprimé leur engagement à « se tenir unis dans leur détermination de permettre à la région Asie-Pacifique de se remettre efficacement de la pandémie de COVID-19 et de son impact économique », car cette pandémie « est l’une des crises sanitaires et économiques les plus éprouvantes de notre époque ».

« Nous sommes engagés à protéger les vies de nos hommes et à préserver leur santé. Nous sommes déterminés à guider davantage la région vers la reprise suivant une voie de croissance économique forte, équilibrée, inclusive, durable, innovante et sûre », indique la déclaration de Kuala Lumpur, baptisée d’après la capitale de la Malaisie qui accueillait cette année cet événement.

« Notre action et notre coopération coordonnées sont plus importantes que jamais pour surmonter les défis du COVID-19 et réaliser les opportunités nouvelles et émergentes de prospérité pour tous », ajoute-t-elle.

« D’une manière générale, la coopération régionale est essentielle pour contenir l’impact de la pandémie. Les économies de l’APEC se sont réunies pour collecter et partager les informations, maintenir ouvertes les chaînes d’approvisionnement de produits médicaux et alimentaires, et coordonner les réponses politiques », a déclaré le Premier ministre malaisien, Muhyiddin Yassin, lors d’une conférence de presse après avoir présidé cette réunion.

« Au cours de cette réunion, les dirigeants des économies de l’APEC ont échangé des vues sur la situation actuelle de l’économie mondiale et des initiatives des économies de l’APEC pour combattre la crise de santé. Ils ont également discuté des questions liées aux problèmes régionaux, y compris des mesures des économies de l’APEC pour atténuer l’impact sanitaire et économique du COVID-19 », a poursuivi le chef du gouvernement malaisien.

La priorité immédiate de l’APEC était d’assurer la disponibilité d’institutions médicales et sanitaires afin de fournir des soins critiques, ainsi que de gérer les politiques de santé publique afin de contenir la propagation du COVID-19, a indiqué M. Muhyiddin.

« L’APEC s’est également engagée à s’abstenir du retour en arrière et des mesures protectionnistes, afin de conserver l’ouverture des marchés et des frontières. Cela comprend d’assurer une circulation transfrontalière fluide des denrées essentielles y compris les produits alimentaires, les médicaments et fournitures médicales et les autres produits de nécessité lors de la pandémie, pour assurer une chaîne d’approvisionnement sans obstacle dans la région », a-t-il indiqué.

Tous les dirigeants ont souligné leur engagement à collaborer entre eux et à se soutenir mutuellement pour assurer un accès équitable aux vaccins contre le COVID-19, a ajouté M. Muhyiddin.

Cette déclaration est l’un des deux documents importants issus de la réunion de cette année de l’APEC, l’autre étant la « Vision Putrajaya 2040 » de l’APEC, qui remplace les Objectifs de Bogor dont l’expiration est prévue cette année.

A l’issue de cette réunion, M. Muhyiddin a transmis la présidence de l’APEC à la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, dont le pays accueillera les prochaines réunions de l’organisation.

L’APEC est un forum économique régional créé en 1989 pour tirer parti de l’interdépendance croissante de la région Asie-Pacifique. Les 21 membres de l’APEC ont pour objectif d’obtenir une plus grande prospérité pour les peuples de la région en favorisant une croissance équilibrée, inclusive, durable, innovante et sûre et en accélérant l’intégration économique de la région.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter