Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La Banque mondiale approuve 12 milliards de dollars pour les vaccins contre le COVID-19 en soutien aux pays en développement

La Banque mondiale a annoncé mardi que son conseil d’administration a approuvé l’octroi de 12 milliards de dollars aux pays en développement pour financer l’achat et la distribution de vaccins, tests et traitements contre le COVID-19 pour leurs citoyens.

Ce financement, qui vise à soutenir la vaccination d’un milliard de personnes, fait partie d’une enveloppe globale de la Banque mondiale allant jusqu’à 160 milliards de dollars jusqu’en juin 2021 pour aider les pays en développement à combattre la pandémie, selon un communiqué.

Ce dernier mentionne par ailleurs qu’il ajoute un nouveau financement aux programmes d’intervention d’urgence contre le COVID-19 de la Banque mondiale qui concernent 111 pays.

« Nous étendons et développons notre approche accélérée pour faire face à l’urgence du COVID-19 afin que les pays en développement aient un accès juste et équitable aux vaccins », a déclaré le président du groupe de la Banque mondiale, David Malpass.

« L’accès à des vaccins sûrs et efficaces et à des systèmes de distribution renforcés est essentiel pour modifier le cours de la pandémie et aider les pays qui subissent des impacts économiques et fiscaux catastrophiques à se diriger vers une reprise résiliente », a-t-il souligné.

Mardi soir, le nombre de cas de COVID-19 dans le monde a dépassé 38 millions, avec plus d’un million de décès enregistrés, selon un outil de suivi des données en temps réel mis au point par l’université Johns Hopkins.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale publié mardi, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit que cette dernière se contractera de 4,4% en 2020, avertissant que la sortie de crise sera probablement « longue, inégale et très incertaine ».

« Le virus réapparaît, avec le rétablissement de confinements localisés. Si la situation s’aggrave et que les perspectives de traitements et de vaccins se détériorent, le bilan de l’activité économique sera lourd, et probablement amplifié par de graves perturbations des marchés financiers », a averti Gita Gopinath, économiste en chef du FMI, lors d’une conférence de presse virtuelle.

Côté positif, Mme Gopinath a noté que la disponibilité plus rapide et plus répandue des tests de COVID-19, des traitements, des vaccins et des mesures de relance supplémentaires était susceptible d’améliorer considérablement les perspectives.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter