Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Hausse en vue Wall Street, prudence en Europe

Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes évoluent sans grand changement mardi à mi-séance, les investisseurs restant prudents face à plusieurs facteurs de risques alors que les résultats de sociétés s’enchaînent.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,5% pour le Dow Jones et le S&P-500 et de 0,4% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,02% à 6.674,31 à 11h48 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,13% et à Londres, le FTSE monte de 0,06%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,23%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,27% et le Stoxx 600 de 0,19%.

Les marchés européens tentent de repartir de l’avant en s’appuyant sur l’optimisme concernant la saison des résultats mais les craintes persistantes liées à l’inflation et la perspective de resserrement monétaire par les banques centrales limitent le rebond.

Les investisseurs suivent avec beaucoup d’attention les publications trimestrielles qui se multiplient aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis pour tenter de déterminer l’impact de la hausse des prix et des tensions sur l’offre sur les entreprises.

« Jusqu’à présent, nous avons vu les entreprises afficher des résultats plutôt corrects sur le front des bénéfices et bien que la plupart d’entre elles aient fait état de préoccupations sur la hausse des coûts, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, nous n’avons pas encore vu beaucoup d’importantes révisions à la baisse des bénéfices », a déclaré Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Le laboratoire Johnson & Johnson prend 1,6% dans les échanges avant l’ouverture après avoir révisé en hausse sa prévision de bénéfice ajusté pour 2021 et dégagé des résultats trimestriels au-dessus des attentes.

Procter & Gamble recule de 0,8% en avant-Bourse, le groupe ayant averti d’une augmentation de ses dépenses liées aux matières premières et au transport.

VALEURS EN EUROPE

Le groupe agro-alimentaire Danone est lanterne rouge du CAC 40 avec un recul de 2,35% après avoir mis en garde contre des pressions inflationnistes croissantes l’année prochaine à l’occasion de la publication de ses ventes trimestrielles.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, Ericsson cède 1,71% après avoir averti d’un repli de son activité en Chine et de perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

IAG, maison-mère de la compagnie British Airways, recule de 4,80% après l’abaissement de conseil de Berenberg à « conserver ». Les analystes restent à « vendre » sur Air-France, qui cède 2,86%.

Mercialys grimpe de 6,64% après le point sur son activité à fin septembre.

A Madrid, Iberdrola et Endesa gagnent respectivement 2,49% et 1,90% après une information de presse selon laquelle le gouvernement espagnol envisage de réduire la retenue des bénéfices imposée aux compagnies d’électricité qui facturent des prix « raisonnables » aux consommateurs.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans avance légèrement, autour de 1,595% après s’être approché lundi d’un pic de quatre mois en raison des anticipations de hausse de taux de la Fed.

En Europe, le dix ans allemand prend environ deux points de base à -0,127%.

Olli Rehn et Bostjan Vasle, membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, ont mis en garde contre les risques d’une flambée de l’inflation.

CHANGES

L’indice dollar, qui mesure les variations du billet vert contre d’autres devises internationales, recule de 0,39%, au plus bas depuis trois semaines.

Alors que les cambistes ont intégré la probabilité d’une hausse de taux de la Réserve fédérale, ils prennent désormais en compte les anticipations de resserrement monétaire d’autres grandes banques centrales, comme la Banque d’Angleterre et la Banque de Réserve de Nouvelle-Zélande.

L’euro est au plus haut depuis fin septembre, à 1,1656 dollar, et le sterling atteint un pic d’un mois contre la devise américaine, à 1,3826.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est en hausse alors que la pénurie de gaz naturel, d’électricité et de charbon se poursuit dans le monde entier tandis que la baisse des températures en Chine ravive les inquiétudes sur la capacité du pays à répondre à la consommation de chauffage.

Le Brent avance de 0,77% à 84,98 dollars le baril et le brut américain de 1,14% à 83,38 dollars, se rapprochant du pic de sept ans atteint lundi à 83,87 dollars.

(Laetitia Volga, édité par)

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter