Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Grande-Bretagne: La fusion Suez-Veolia peut entraver la concurrence, dit la CMA

L’Autorité britannique de la concurrence a estimé mardi que la fusion de Veolia et de son concurrent Suez était de nature à engendrer une perte de concurrence sur le marché de l’approvisionnement en eau et la gestion des déchets en Grande-Bretagne et donc à augmenter les charges financières pour les municipalités.

La CMA (Competition and Markets Authority) souligne dans un communiqué que les deux groupes français font partie d’un petit nombre d’entreprises susceptibles de gérer d’importants contrats de gestion des déchets avec les municipalités.

En réaction, Veolia a indiqué être convaincu que son projet de fusion avec Suez ne mettrait pas en péril une saine concurrence sur le marché britannique.

Le régulateur britannique a donné cinq jours ouvrés aux deux entreprises pour soumettre des propositions visant à répondre à ses préoccupations.

Si la CMA n’est pas satisfaite des engagements pris, elle peut enclencher une enquête plus approfondie sur ce rapprochement.

« Les municipalités dépensent des centaines de millions de livres sterling pour la gestion des déchets. Toute baisse de la concurrence sur ce marché pourrait entraîner une hausse des prix pour les collectivités locales et laisser les contribuables payer la facture », a déclaré Andrea Coscelli, le patron de l’Autorité de la concurrence.

Veolia a bon espoir d’obtenir mi-décembre le feu vert de la Commission européenne à son projet de rachat de Suez après avoir proposé des cessions supplémentaires en plus de la scission prévue d’un ensemble appelé « Nouveau Suez », a-t-on appris fin novembre de sources au fait du dossier.

Le groupe a par le passé expliqué que seul l’aval des autorités de la concurrence européennes conditionnait le lancement de son OPA sur Suez, envisagée dans la foulée d’un feu vert européen qui interviendrait le 14 décembre.

« Soucieux d’apporter la meilleure réponse aux préoccupations de la CMA, Veolia entend étudier, dans les prochains jours, un ensemble de remèdes qui serait de nature à rassurer l’autorité britannique et à démontrer à nos clients, comme à nos concurrents, que l’opération peut aller à son terme sans altérer l’équilibre actuel des marchés », a indiqué le spécialiste français de la gestion de l’eau et des déchets.

A la Bourse de Paris, l’action Veolia avançait de plus de 0,8% à la mi-journée tandis que le titre Suez progressait de plus de 0,1%, sous-performant un marché parisien en hausse de plus de 2,2%.

(Reportage Yadarisa Shabong, Pushkala Aripaka, avec la contribution de Benjamin Mallet, version française Matthieu Protard et Laetitia Volga)

Je fais un don

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter