Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Banque mondiale: David Malpass estime que les pays les plus pauvres ont désespérément besoin de soutien sur fond d’une reprise en forme de K de l’économie mondiale

Alors que l’économie mondiale connaît une reprise en forme de K, les économies avancées ont pu apporter leur soutien tandis que les pays les plus pauvres sont confrontés à une récession de plus en plus désespérée, a déclaré mercredi le président du groupe de la Banque mondiale (BM), David Malpass.

« Ce que nous constatons jusqu’à présent est parfois décrit comme une reprise en forme de K », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse virtuelle organisée dans le cadre des réunions annuelles du groupe de la BM et du Fonds monétaire international (FMI).

« Cela signifie que les économies avancées ont été en mesure de fournir un soutien, en particulier pour leurs marchés financiers et pour les personnes détentrices d’emplois qui peuvent être effectués en télétravail », selon M. Malpass.

Mais pour les pays en développement, en particulier les plus pauvres d’entre eux – la partie descendante du K – les gens sont confrontés à une récession de plus en plus désespérée, « en raison de la perte d’emplois, de la perte de revenus, et aussi de la perte des envois de fonds provenant des personnes travaillant à l’étranger », a-t-il noté.

Le chef de la Banque mondiale a souligné l’importance du programme d’allègement de la dette du Groupe des vingt (G20), affirmant qu’il y a eu des progrès à la fois en termes de bénéfices fiscaux et de transparence.

En avril, le G20 a approuvé l’Initiative de suspension du service de la dette (DSSI) pour aider les pays les plus pauvres à gérer l’impact de la pandémie, leur permettant de suspendre les paiements de la dette bilatérale officielle jusqu’à la fin de 2020.

Lors d’une réunion virtuelle qui s’est tenue mercredi dernier, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont convenu de prolonger de six mois la DSSI et d’examiner d’ici avril si la situation économique et financière nécessite une nouvelle prolongation.

M. Malpass s’est félicité des derniers progrès réalisés et a mis en avant la discussion sur la réduction de la dette entre les économies du G20, en faisant remarquer que la DSSI ne fait que reporter les paiements à l’avenir mais ne les réduit pas.

La discussion sur la réduction de la dette est « très importante car les pays les plus pauvres ont besoin de voir la lumière au bout du tunnel », a estimé le chef de la Banque mondiale.

M. Malpass a également annoncé qu’il proposerait un financement supplémentaire d’urgence de 25 milliards de dollars afin de soutenir la lutte contre le COVID-19 de la plupart des pays endettés dans le cadre de l’Association internationale de développement, la branche de la Banque mondiale dédiée aux pays les plus pauvres.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter