Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La coopération en Afrique, à l’inverse des rumeurs, aide à lutter contre le Covid-19

GUANGZHOU, 21 avril (Xinhua) — Après avoir terminé une quarantaine à domicile ce week-end, la première chose que Wamala Charles attendait impatiemment de faire était d’acheter une paire de ciseaux de coiffeur.

L’homme d’affaires ougandais a récemment subi un test d’acide nucléique et a commencé sa quarantaine de 14 jours après être revenu à Guangzhou en provenance de son pays d’origine.

Charles explique que sa vie en quarantaine à Guangzhou, capitale de la province chinoise du Guangdong (sud), était plutôt satisfaisante.

Il a passé beaucoup de temps à lire, bloguer et bavarder avec des amis en Afrique via des applications de messagerie sociale.

« Je suis revenu en Chine alors que de nombreuses villes en dehors de la province du Hubei ont commencé à reprendre le travail », indique Charles, ajoutant que les mesures rapides et les grands progrès de la Chine lui ont donné la confiance de revenir.

« Les mesures prises par la ville de Guangzhou pour contrôler le COVID-19 sont impressionnantes, et le test d’acide nucléique et la quarantaine sont absolument nécessaires étant donné la situation de pandémie mondiale », note-t-il.

Charles vit et travaille depuis onze ans à Guangzhou, où il exploite une entreprise de meubles.

Guangzhou possède une histoire d’échanges avec le monde extérieur, avec plus de 2.000 ans de commerce le long de « la Ceinture et la Route ». Beaucoup d’étrangers ont étudié et vécu dans la ville au fil des ans.

Selon les données officielles, au 10 avril, il y avait 30.768 étrangers à Guangzhou.

« Il est de notre responsabilité de coopérer avec les autorités locales, car le virus n’est pas entièrement maîtrisé », estime-t-il, avant d’ajouter que la Chine a fait du bon travail pour contrôler le virus.

Dans une interview en ligne avec l’agence de presse Xinhua (Chine nouvelle), Charles note qu’il n’a jamais été traité injustement, ajoutant que de nombreuses fausses informations et rumeurs sont devenues virales sur les médias sociaux.

« Certaines personnes ne peuvent pas identifier ce qui est réel en ligne, ce qui conduit à leur incompréhension des tests et de la quarantaine », précise-t-il.

Des responsables du ministère de la Santé du Zimbabwe et du conseil municipal de Harare participent à la vidéoconférence sino-africaine sur le COVID-19, à Harare, capitale du Zimbabwe, 18 mars 2020. (Photo : Zhang Yuliang)

D’après lui, la Chine et l’Afrique ont forgé une relation solide au cours des décennies, et l’amitié entre les deux parties ne sera jamais assombrie par les rumeurs.

Alors que Guangzhou a signalé des cas importés de COVID-19 et des infections locales en raison de la propagation mondiale, la ville a intensifié les mesures préventives sur toutes les personnes arrivant dans la ville.

Dimanche, Guangzhou avait signalé un total de 125 cas importés de COVID-19, dont 25 étaient des étrangers, a expliqué lundi la commission municipale de la santé.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter