Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Trump annoncera vendredi ou samedi son choix pour la Cour suprême

WASHINGTON (Reuters) – Donald Trump a annoncé lundi qu’il rendrait public vendredi ou samedi le nom du ou de la magistrat(e) qu’il souhaite voir entrer à la Cour suprême en remplacement de Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi dernier.

Dans un entretien accordé à la chaîne Fox News, le président américain a expliqué vouloir attendre que les obsèques de l’ex-juge libérale soient terminées avant de faire son annonce.

La Cour suprême a précisé de son côté les dispositions prises pour rendre hommage à la magistrate. Une cérémonie privée aura lieu mercredi matin dans l’enceinte de la plus haute instance judiciaire fédérale, en présence des membres de sa famille, de ses amis et des autres magistrats de la Cour.

Le corps de la juge Ginsburg sera ensuite exposé mercredi et jeudi sous le portique du grand escalier de la Cour suprême, où chacun pourra venir lui rendre hommage. Elle sera enterrée la semaine prochaine au cimetière d’Arlington dans le cadre d’une cérémonie privée, précise la Cour suprême dans un communiqué.

Le décès de Ruth Bader Ginsburg, figure de proue du camp progressiste à la Cour suprême des États-Unis, a ouvert une bataille pour sa succession qui chamboule la campagne électorale et pourrait changer en profondeur le visage de la société américaine.

Donald Trump a donné samedi les noms de deux femmes qu’il considère comme des choix possibles, Amy Coney Barrett et Barbara Lagoa, qu’il avait déjà nommées comme juges dans des cours d’appel fédérales.

Une nouvelle nomination à la Cour suprême par Donald Trump, si elle était approuvée par le Sénat, serait l’occasion de porter sa majorité conservatrice à six juges contre trois pour des années voire des décennies, les juges de l’institution étant nommés à vie.

Sur Fox News, le président-candidat a souhaité que le vote au Sénat sur la nomination de celui ou celle qui succédera à Ruth Bader Ginsburg ait lieu avant l’élection présidentielle du 3 novembre.

« Nous avons gagné l’élection et nous avons le droit de le faire, donc nous avons tout le temps », a-t-il dit. « Le vote définitif devrait avoir lieu bien avant l’élection. Nous avons beaucoup de temps pour cela. »

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a d’ores et déjà annoncé qu’il soumettrait au vote le nom de tout candidat présenté par Donald Trump.

Il avait refusé à Barack Obama la possibilité de nommer un remplaçant à Antonin Scalia, mort en février 2016, huit mois avant le scrutin présidentiel, en arguant qu’il était inapproprié de le faire en pleine année électorale.

Dimanche, Joe Biden, le candidat démocrate à la présidentielle, a estimé que la nomination d’un nouveau juge à la Cour suprême devrait être repoussée à l’après-3 novembre.

« Les électeurs de ce pays devraient être entendus (…) ce sont eux qui, selon cette Constitution, devraient décider qui a le pouvoir de procéder à cette nomination », a déclaré dimanche Joe Biden lors d’un discours à Philadelphie, dénonçant un « exercice brutal du pouvoir politique » par Donald Trump.

(Doina Chiacu et Susan Heavey; version française Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot et Henri-Pierre André)

tagreuters.com2020binary_LYNXNPEG8K14T-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter