Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’UE fera respecter les contrats de livraison de vaccins, prévient le Conseil européen

PARIS (Reuters) – Le président du Conseil européen, Charles Michel, a fait savoir dimanche que l’Union européenne utiliserait tous les moyens juridiques dont elle dispose pour faire respecter les contrats de livraison des vaccins contre le COVID-19, alors que plusieurs laboratoires ont annoncé des retards dans les derniers jours.

« Nous entendons faire respecter les contrats qui ont été validés par les firmes pharmaceutiques et nous entendons bien qu’il y ait de la transparence également, en utilisant tous les moyens juridiques dont on dispose », a-t-il dit au Grand Rendez-vous d’Europe 1 et CNews.

« Nous comprenons bien, quand il y a des secteurs, des entreprises qui doivent mettre en place des chaînes de production, qu’il peut y avoir des obstacles. Il peut y avoir à un moment donné des difficultés d’approvisionnement de matières premières », a-t-il ajouté. « Mais, ce que nous demandons à ces entreprises, c’est un dialogue transparent. »

Il regrette que, face aux retards annoncés, les Etats européens aient à se « retrousser les manches et batailler pour avoir la clarté sur les raisons » de ces délais.

Pfizer a annoncé la semaine dernière un ralentissement de sa production pour modifier le processus de fabrication du vaccin, de façon à l’accélérer ensuite.

Cela s’est traduit par une baisse des livraisons de 200.000 doses en France cette semaine, selon le ministère de la Santé. L’Italie, pour sa part, a dû réduire de plus de deux tiers le nombre de vaccination quotidiennes.

Selon une source, le laboratoire Asztrazeneca [AZN.L], dont le vaccin est très attendu par les autorités car peu coûteux et facilement transportable, réduirait probablement ses livraisons à l’Union européenne d’environ 60% au premier trimestre en raison de problèmes de production.

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a déclaré samedi que ces retards constituaient de graves violations des accords contractuels et que Rome prendrait des contre-mesures.

Charles Michel a précisé que face aux premières annonces de Pfizer qui évoquaient des retards de plusieurs semaines, l’Union européenne avait « réagit fermement », avait « tapé du poing sur la table », ce qui ce qui avait permis de limiter les ralentissements.

(Caroline Pailliez)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH0N04G-BASEIMAGE

Agir avec nous...

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.

Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels et collabore avec des agences de presse internationale, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est indispensable.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur le Journal Chrétien, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal.

Les dons de nos lecteurs représentent 100% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal serait renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir le Journal Chrétien en cliquant ici.

Téléchargez nos applications

Téléchargez nos applications

– L'application Bible.audio

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

 

– L'application Journal Chrétien

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

 

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter