Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%.

France: L’exécutif exclut la réouverture des parcs à Paris

PARIS (Reuters) – Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a opposé mardi une fin de non-recevoir à la demande de la maire de Paris de rouvrir les parcs et jardins de la capitale, prévenant qu’ils resteraient fermés tant que l’Ile-de-France et la ville seraient classées « rouge » sur la carte de circulation du coronavirus.

« Non, nous n’ouvrirons pas les parcs et jardins à Paris, en Ile-de-France ainsi que dans les autres régions qui sont classées rouge », a-t-il déclaré lors d’un déplacement à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne).

Non pas parce « qu’on n’a pas envie que les gens puissent sortir et prendre l’air mais (parce) que ça peut être extrêmement tentant par le soleil que nous avons aujourd’hui que les gens se regroupent trop, s’amassent trop et ne respectent pas les groupes de 10 et qu’ils ne puissent pas respecter les conditions des gestes barrières », a-t-il ajouté.

Les bois de Vincennes et de Boulogne, le Champ-de-Mars et l’esplanade des Invalides, tout comme les voies sur berges, sont de nouveau accessibles depuis lundi mais les parcs et jardins de la capitale, dont les Buttes-Chaumont, le jardin du Luxembourg ou encore le parc Monceau restent eux fermés conformément aux restrictions en oeuvre pour les départements classés en « rouge » par les autorités.

Invoquant les « besoins » des 2,2 millions de Parisiens – « car Paris est une ville très dense » -, la maire de Paris Anne Hidalgo avait demandé dans la matinée sur Twitter leur réouverture, « avec port du masque obligatoire, ce qui devrait aussi être le cas dans toutes les rues de notre ville ».

La question de leur réouverture a resurgi dans le débat après une première journée de déconfinement, lundi, marquée par un afflux de personnes venues profiter du soleil sur les quais du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, après 55 jours de confinement.

Cet afflux a conduit la police à faire évacuer les lieux en début de soirée en raison du non-respect de la distanciation physique et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, à interdire la consommation d’alcool le long du canal afin de décourager les personnes qui seraient enclines à s’y retrouver de nouveau dans les jours qui viennent.

« On voit à quel point les Parisiens ont besoin de retrouver leur liberté mais pour autant, il n’est pas possible d’assister à ce type de rassemblement sans masque, sans distanciation physique », a souligné la maire du 10e arrondissement, Alexandra Cordebard, sur franceinfo mardi matin.

« Malgré l’envie de liberté, il est absolument impératif de respecter les règles qui nous mettent tous en sécurité », a-t-elle ajouté. « Le temps des pique-niques et des rassemblements pour l’apéro n’est pas encore venu. Il viendra, mais ce n’est pas encore le moment. »

(Marine Pennetier, édité par Blandine Hénault et Henri-Pierre André)

tagreuters.com2020binary_LYNXMPEG4B0TK-BASEIMAGE

Découvrez notre site de ressources bibliques

Le  site www.bible.audio qui donne la possibilité à tous les chrétiens d’avoir accès à des ressources telles que la Bible audio, la Bible annotée, la Bible interlinéaire, la Bible avec dictionnaire, la Bible avec codes strongs, la Bible avec l'atlas biblique interactif, la Concordance biblique, le lexique Grec et Hébreu, un comparateur des versions bibliques, trois commentaires bibliques qui vous expliquent la Bible verset par verset, quatre  dictionnaires bibliques entièrement consultables en ligne, etc.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter