Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

COP25 : les questions clés de l’Accord de Paris et le financement abordées

MADRID, 3 décembre (Xinhua) — La résolution des problèmes liés à la mise en oeuvre de l’Accord de Paris de 2015 et la recherche de meilleurs moyens de financer la lutte contre le changement climatique compteront parmi les principales questions pour la délégation chinoise à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP25), a déclaré mardi un responsable chinois.
« La première chose que nous voulons promouvoir est l’achèvement des négociations sur les questions restantes des règles de mise en oeuvre de l’Accord de Paris », a déclaré Lu Xinming, directeur général adjoint pour le changement climatique au ministère chinois de l’Écologie et de l’Environnement, lors d’une interview accordée à Xinhua.
M. Lu a indiqué en marge de la COP25 à Madrid que la résolution de ces questions en suspens constituerait « la base de la mise en oeuvre globale de l’Accord de Paris », qui vise à réduire de manière drastique les émissions de gaz à effet de serre et à limiter le réchauffement de la planète.
L’un des gros problèmes de mise en oeuvre est que les pays en développement ont besoin d’une aide financière pour atteindre les objectifs de réduction des émissions. Mais, dans le même temps, ces pays sont aussi en quête d’un équilibre entre leur objectif de se conformer à l’Accord de Paris et la croissance économique nécessaire pour améliorer le niveau de vie de leurs citoyens, a souligné M. Lu.
Plus de 26 000 délégués du monde entier discutent de l’article 6 de l’Accord de Paris, qui vise à promouvoir des approches permettant d’aider les gouvernements à contribuer à la lutte contre le changement climatique par le biais des mécanismes de marché. C’est l’un des objectifs clés de la COP25.
« Nous espérons faire des progrès positifs en matière de financement », a ajouté M. Lu, qui a dit souhaiter voir les pays développés manifester leur solidarité avec le monde en développement.
« Nous espérons faire le point sur les engagements et actions mondiaux en matière de changement climatique avant 2020 et trouver des solutions pratiques », a dit M. Lu, soulignant que le seul moyen de parvenir à une solution consiste à travailler ensemble.
« Nous devons clairement nous opposer à l’unilatéralisme dans différents domaines et sous différentes formes et préserver l’autorité du multilatéralisme », a-t-il souligné, expliquant que l’unilatéralisme a beaucoup nui à la réponse mondiale au changement climatique.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter