Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

COP25 : la présence de Greta Thunberg jugée nécessaire

LISBONNE/MADRID (Reuters) – La ministre chilienne de l’Environnement, qui préside la conférence des Nations unies sur le Climat (COP25), a jugé mardi la présence de la jeune militante écologiste Greta Thunberg nécessaire pour encourager les Etats membres à lutter plus efficacement contre le réchauffement.

« Nous avons besoin d’une force extraordinaire pour améliorer l’action en faveur du climat. Nous avons besoin de Greta avec toute cette force », a déclaré Carolina Schmidt à Madrid, où se déroule la COP25.

La Suédoise âgée de 16 ans, qui vient d’arriver à Lisbonne au terme d’une traversée de l’Atlantique à la voile, compte y passer quelques jours avant de se rendre dans la capitale espagnole pour faire entendre la « voix des générations futures ».

Elle doit notamment y participer vendredi après-midi à un défilé pour la lutte contre le réchauffement.

« Les gens sous-estiment la force des enfants en colère (…) Ils sont en colère et déçus », a-t-elle déclaré à son arrivée au Portugal, invitant les chefs d’Etat et de gouvernement à suivre les recommandations des scientifiques.

« Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos promesses sans lendemains », leur avait-elle lancé en septembre à New York lors du sommet de l’Onu sur le climat.

Selon un nouveau rapport d’experts alarmant pour la planète publié mardi par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la décennie écoulée est très probablement la plus chaude jamais enregistrée à ce jour.

Partie de New York il y a trois semaines, Greta Thunberg, qui refuse de prendre l’avion, a traversé l’Atlantique à bord du catamaran La Vagabonde. Cent cinquante personnes sont venues l’accueillir à Lisbonne. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa s’est dit ravi de sa présence mais n’a pas souhaité la saluer personnellement.

La COP25 qui s’est ouverte lundi pour deux semaines doit permettre de prendre les dernières mesures nécessaires au respect des engagements pris à Paris en 2015. L’accord, censé maintenir l’augmentation moyenne de la température mondiale aussi près que possible de 1,5 °C, entrera dans une phase décisive l’année prochaine.

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’humanité doit atteindre la neutralité en carbone d’ici 2050 et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 45% par rapport aux niveaux de 2010 d’ici 2030.

(Victoria Waldersee et Nathan Allen à Lisbonne et Emma Pinedo et Antonio Denti à Madrid; version française Jean-Philippe Lefief, édité par Henri-Pierre André)

 

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter