Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Yannick Jadot candidat écologiste à la présidentielle de 2022

Faire un don au Journal Chrétien

Yannick Jadot, incarnation de « l’écologie de gouvernement », défendra les couleurs des écologistes à l’élection présidentielle d’avril 2022 en France, selon les résultats de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts rendus publics mardi.

A 54 ans, celui qui s’était déjà imposé dans la primaire verte de 2016 avant de se désister en faveur du candidat socialiste Benoît Hamon en 2017, l’emporte de peu face à l’universitaire Sandrine Rousseau, 49 ans, finaliste surprise qui a bousculé la campagne avec son « écoféminisme » radical.

Les deux concurrents avaient déjà fini dans un mouchoir de poche au premier tour de ce vote numérique sur plusieurs jours: 27,7% pour Jadot, 24,14% pour Rousseau, avec un écart d’environ 3.000 voix.

La députée Delphine Batho (22,32%) et le maire de Grenoble Eric Piolle (22,29%) n’avaient pas donné de consigne de vote pour le second tour. Le co-président de Cap-Ecologie Jean-Marc Governatori était le cinquième candidat.

Au second tour, Yannick Jadot recueille 51,03% des suffrages (52.210 voix) et Sandrine Rousseau (48,97%, 50.098 voix), soit un écart d’à peine plus de 2.000 voix, selon les résultats définitifs annoncés par le secrétaire national d’Europe Ecologie–Les Verts (EELV), Julien Bayou.

Le député européen a appelé au rassemblement dès l’annonce des résultats : « Dès ce soir, dès maintenant, c’est ‘Place au rassemblement de l’écologie’ et nous allons construire un rassemblement beaucoup plus large pour gagner en 2022 ».

JADOT DEVRA COMPOSER AVEC ROUSSEAU

« Le temps de la primaire écologiste est derrière nous. Maintenant vient celui du collectif pour faire gagner l’écologie ensemble ! », a déclaré sur Twitter l’ancienne ministre Delphine Batho.

Yannick Jadot, qui fut directeur des campagnes de Greenpeace France, propose d’investir 20 milliards d’euros par an pour la transition écologique, permettant d’intensifier la lutte contre les activités les plus polluantes, une sortie progressive de l’élevage industriel et une revalorisation du Revenu de solidarité active (RSA).

Mais il devra composer avec les propositions de Sandrine Rousseau, qui pourra faire valoir sa différence tant l’écart est étroit.

Ancienne figure du mouvement de défense des femmes #metoo, très active sur les réseaux sociaux, Sandrine Rousseau a choisi un positionnement plus clivant, jugeant, comme elle l’avait déclaré sur France Inter, que « la radicalité est la seule chose qui nous protège » face au « chaos climatique ».

« Les gens ne donnent pas une majorité extrêmement large à une écologie qui ne serait pas ambitieuse, c’est ça la grande leçon de cette primaire », a-t-elle réagi mardi à l’annonce des résultats.

Une déclaration qui augure de délicates tractations pour Yannick Jadot.

Plus de 122.000 personnes s’étaient inscrites pour ce scrutin interne, moyennant une participation de deux euros.

(Reportage Elizabeth Pineau et Sophie Louet, avec la contribution de Nicolas Delame et Bertrand Boucey)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien