Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

France: Le gouvernement défend la méthode forte face à l’épidémie

PARIS (Reuters) – La méthode forte dévoilée par Emmanuel Macron pour accélérer la campagne vaccinale en France est le seul moyen d’éviter un reconfinement face à une reprise de l’épidémie de COVID-19, ont assuré mardi plusieurs membres du gouvernement tout en promettant la souplesse dans l’application des mesures à venir.

Face à une remontée des contaminations alimentée par le variant Delta du coronavirus, le président de la République a annoncé lundi lors d’une allocution l’obligation vaccinale pour les personnels soignants et l’extension du pass sanitaire à de nombreux lieux, un « traitement de choc » selon l’expression choisie en Une par le quotidien Libération.

« Ce que nous voulons éviter à tout prix, c’est reconfiner », a expliqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur les antennes de BFM TV et RMC. « (La circulation du) virus double tous les cinq jours dans notre pays. J’ai parlé de 20.000 cas potentiels au 1er août. Nous avons des départements dans lesquels la croissance épidémique est supérieure à 200% sur une semaine. »

Selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, la part du variant Delta du coronavirus dépasse désormais 60% des contaminations détectées dans le pays et huit départements affichent un taux d’incidence supérieur au seuil d’alerte de 50 cas pour 100.000 habitants.

Le porte-parole du gouvernement a toutefois promis à l’issue du conseil des ministres que les autorités feraient preuve de souplesse dans la mise en oeuvre de ces mesures.

« On n’est pas là pour faire de la vie de qui que ce soit un enfer, on est là pour éviter justement que notre vie collective devienne un enfer. Parce que si la pandémie redémarre fort, ce sera un enfer pour tous », a de son côté souligné le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire sur franceinfo.

Selon la Direction générale de la santé, environ 40% des Français, soit 27,3 millions de personnes, ont aujourd’hui reçu deux doses de vaccin.

RUÉE SUR LES RENDEZ-VOUS

La vaccination obligatoire imposée d’ici au 15 septembre à tous les personnels en contact avec des personnes âgées ou fragiles, qui fera l’objet d’un projet de loi dans les prochains jours, aura pour but de transformer l’hôpital ou les Ehpad en « sanctuaires anti-COVID », a expliqué Olivier Véran.

« L’objectif n’est évidemment pas d’empêcher les soignants d’exercer leur métier. L’objectif, c’est de donner cette impulsion qui manque encore pour une minorité de soignants pas vaccinés pour qu’ils aillent se protéger », a dit le ministre de la Santé.

Les modalités de la généralisation du pass sanitaire seront quant à elles définies d’ici deux à trois jours.

Cette attestation de vaccination ou de test de dépistage négatif, jusqu’ici réservée aux grands rassemblements ou aux discothèques, sera étendue à partir du 21 juillet à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

A partir du mois d’août, elle sera également réclamée aux employés des lieux publics comme les bars, les restaurants ou les musées. Elle pourra également être demandée dans les transports publics longue distance à l’occasion de contrôles aléatoires ainsi que dans les grands centres commerciaux.

« L’idée n’est évidemment pas d’empêcher les bars, les restaurants de travailler, l’idée n’est pas de punir mais de donner cette dernière impulsion aux personnes, leur dire vous avez encore quelques jours pour vous organiser », a insisté Olivier Véran.

Ce pass sanitaire s’appliquera aux enfants dès l’âge de 12 ans. « Pour autant (…), nous allons faire prévaloir le bon sens. Le nombre d’adolescents ayant reçu un schéma vaccinal complet est aujourd’hui faible et il est hors de question de leur imposer à eux et à leurs familles un été infernal », a déclaré Gabriel Attal.

Les représentants du secteur des cafés, bars et restaurants étaient reçus mardi par Bruno Le Maire pour examiner les modalités de mise en oeuvre du « pass sanitaire ». Ils réclament un report de son instauration à septembre afin de ne pas pénaliser les employés appelés à se faire vacciner.

Présente ce mardi sur le Tour de France cycliste, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a de son côté annoncé que les jauges limitant le remplissage des enceintes sportives allaient être supprimées tout en conditionnant l’accès au stade à la présentation d’un « pass sanitaire » par le public.

« Aujourd’hui il n’y a pas de limitation dans les stades, on revient à une jauge normale. Mais il faudra avoir un pass sanitaire quand on entre dans un stade », a-t-elle dit.

Les annonces d’Emmanuel Macron ont provoqué une ruée sur les plates-formes de prises de rendez-vous. A la mi-journée mardi, un million et demi de Français avaient demandé à être vaccinés, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

(Reportage Jean-Stéphane Brosse, avec Nicolas Delame, édité par Bertrand Boucey et Sophie Louet)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH6C0GK-FILEDIMAGE

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH6C096-FILEDIMAGE

Recevez un message biblique par jour

L’équipe du Journal Chrétien envoie un message biblique chaque matin pour vous aider à bien démarrer la journée. Ces messages vous sont proposés en partenariat avec l’application de ressources bibliques Bible.audio à télécharger ici.

Nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Soutenez le projet Bible.audio du Journal Chrétien

Grâce à la générosité d’une poignée de chrétiens, le site et l’application Bible.audio du Journal Chrétien ont pu voir le jour.
Mais le développement, l’hébergement et la diffusion de ces ressources bibliques a un coût non négligeable qui nécessite votre contribution financière, aussi petite soit-elle.

Je fais un don pour Bible.audio