Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Australie/Sous-marins: Paris a commencé à douter de l’exécution du contrat en juin

Faire un don au Journal Chrétien

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) – C’est en juin que Paris a commencé à avoir des doutes concernant l’engagement des Australiens vis-à-vis du contrat de quelque 40 milliards de dollars portant sur une commande de 12 sous-marins français, dont la rupture a été annoncée par lettre à Emmanuel Macron quelques heures avant son officialisation, a-t-on appris lundi auprès de l’Elysée.

A partir de juin, « nous avions eu des échos des préoccupations australiennes quant à l’exécution du contrat. Nous nous sommes donc portés disponibles pour répondre à leurs inquiétudes et leur donner les assurances nécessaires », a rapporté l’Elysée. « Jamais nos interlocuteurs australiens n’ont saisi ces opportunités pour nous faire part de leur réflexion quant à une option alternative. »

Le sujet a été évoqué à l’initiative de la France lors du sommet du G7 qui s’est tenu du 11 au 13 juin à Carbis Bay, dans les Cornouailles, où l’Australie avait été conviée.

« Les Etats-Unis ne nous en ont jamais parlé d’initiative et n’ont jamais répondu à nos questions », a précisé la présidence française.

Après le sommet du G7, le Premier ministre australien Scott Morrison a été reçu à l’Elysée le 15 juin, à l’initiative d’Emmanuel Macron.

Ce jour-là, le Premier ministre australien « ne lui a rien dit qui laissait présager cela et ils sont convenus de poursuivre le travail », a-t-on précisé de même source. « Le Président a écrit longuement à Morrison pour répondre à ses préoccupations. La réponse de Morrison a été purement dilatoire. »

L’Australie a annulé la semaine dernière un accord conclu en 2016 avec le groupe français Naval Group pour la construction d’une flotte de sous-marins conventionnels, annonçant dans le même temps une commande d’au moins huit sous-marins à propulsion nucléaire avec les technologies américaine et britannique dans le cadre d’un partenariat de sécurité trilatéral.

Selon le récit de l’Elysée, la rupture a été annoncée par lettre à Emmanuel Macron, quelques heures seulement avant la conférence de presse du président américain Joe Biden et du Premier ministre britannique Boris Johnson annonçant le nouveau contrat.

Ce revers a sérieusement irrité Paris, qui a rappelé ses ambassadeurs à Washington et à Canberra. L’ambassadeur de France aux Etats-Unis a été reçu dimanche par Emmanuel Macron, a fait savoir l’Elysée.

Le nouvel accord stratégique a aussi provoqué la colère de la Chine, principale puissance montante dans la région Indo-Pacifique.

Les relations commerciales avec l’Australie se sont invitées à une réunion des ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’Union européenne prévue ce lundi soir, a fait savoir un porte-parole de la Commission européenne.

(Reportage Elizabeth Pineau, avec la contribution de Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH8J0HE-FILEDIMAGE

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH8J0HC-BASEIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien