Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Afghanistan: Tirs de roquettes sur l’aéroport de Kaboul, dernières heures avant le retrait des Etats-Unis

(Actualisé avec revendication des tirs, déclarations de responsables américains aux §§3-5)

(Reuters) – Les systèmes de défense anti-missiles américains ont intercepté au moins cinq roquettes tirées contre l’aéroport de Kaboul très tôt lundi matin, a annoncé un responsable américain, à la veille de la fin du retrait des Etats-Unis d’Afghanistan.

Les troupes américaines doivent achever mardi leur retrait de Kaboul après ce qui restera comme la plus importante opération d’évacuation aérienne de l’histoire.

Deux responsables américains ont déclaré que « l’essentiel du personnel diplomatique » avaient quitté Kaboul lundi matin, sans préciser si cela incluait le principal représentant américain sur place, Ross Wilson.

Un responsable, qui a requis l’anonymat, a déclaré que les informations disponibles sur les tirs – jusqu’à cinq – qui ont visé l’aéroport ne faisaient pas état de victimes américaines.

L’organisation armée Etat islamique, qui combat à la fois les forces occidentales et les taliban, a revendiqué ces attaques.

Selon les médias afghans, ces roquettes auraient été tirées depuis un véhicule. L’agence de presse Pajhwok a évoqué plusieurs roquettes ayant frappé différents quartiers de la capitale afghane.

Moins de 4.000 soldats américains sont encore présents dans l’enceinte de l’aéroport de Kaboul.

Les dernières heures de ces opérations d’évacuation et de retrait se déroulent dans un climat tendu, alors qu’un attentat revendiqué par la branche afghane de l’Etat islamique a fait jeudi des dizaines de morts, dont 13 soldats américains, aux abords de l’aéroport de Kaboul.

Deux responsables américains ont déclaré à Reuters que les évacuations donnaient désormais la priorité aux personnes considérées comme étant exposées à un risque extrêmement élevé. Ils ont précisé que d’autres pays avaient soumis des demandes de dernière minute pour inscrire des Afghans dans cette catégorie.

Au total, selon la Maison blanche, les Etats-Unis et leurs alliés ont évacué environ 114.400 personnes – ressortissants, personnels diplomatiques et de l’Otan mais aussi Afghans vulnérables – depuis le 14 août, veille de la chute de Kaboul entre les mains des taliban. Mais des dizaines de milliers de personnes qui souhaitent fuir leur pays resteront sur place à l’issue du retrait des forces étrangères.

La seule opération française Apagan – qui a pris la forme d’un pont aérien entre Kaboul et Paris, via la base aérienne française 104 d’Al Dhafr (Abou Dhabi, Emirats arabes unis) – a permis d’évacuer 142 Français et 2.630 Afghans, a précisé la ministre des Armées Florence Parly sur Twitter.

PROPOSITION POUR UNE « SAFE ZONE » À L’AÉROPORT

Le dernier départ d’un avion français de Kaboul a eu lieu vendredi et le dernier vol de ce pont aérien a atterri dimanche sur la base militaire de Villacoublay (Yvelines), rapatriant en France les personnels de l’ambassade de France à Kaboul – dont l’ambassadeur David Martinon – ainsi que des militaires (forces spéciales) et des policiers.

Les Etats-Unis et leurs alliés ont affirmé dimanche avoir reçu l’assurance des taliban que tous les ressortissants étrangers et de tous les Afghans disposant d’un document de voyage délivré par un autre pays pourraient quitter le pays.

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé dans le Journal du Dimanche (JDD) que Paris et Londres comptaient soumettre lundi au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution portant sur la création à Kaboul d’une zone protégée pour les Afghans désireux de quitter le pays après la prise de pouvoir des taliban.

Mais cette proposition a déjà été rejetée par Souhail Shaheen, porte-parole des taliban, qui a déclaré à franceinfo https://www.francetvinfo.fr/monde/moyen-orient/info-franceinfo-afghanistan-un-porte-parole-des-talibans-rejette-la-proposition-d-emmanuel-macron-de-creer-une-zone-securisee-a-kaboul-mais-assure-que-les-afghans-pourront-voyager_4752647.html qu’une telle zone sécurisée n’avait pas lieu d’être puisque les Afghans pourront voyager librement après le 31 août s’ils disposent d’un passeport et d’un visa.

Au-delà des évacuations aériennes, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a appelé lundi les pays voisins de l’Afghanistan à laisser leurs frontières ouvertes et plaidé pour que davantage de pays prennent leur « responsabilité humanitaire » à l’égard des Afghans ayant dû fuir leur pays, où se prépare une crise humanitaire bien plus importante.

Un autre porte-parole du mouvement islamiste, Zabihoullah Moujahid, a annoncé que les taliban annonceraient un gouvernement complet dans les prochains jours et que les difficultés s’estomperaient rapidement une fois que la nouvelle administration serait en place.

La reconstruction d’un pays dont l’économie a été anéantie par des décennies de guerre s’annonce difficile, d’autant plus que l’Afghanistan risque de voir s’assécher brutalement les milliards de dollars d’aide internationale qui maintenaient le pays sous perfusion.

(Reportage bureaux de Reuters, avec la contribution d’Idrees Ali et Rupam Nair, rédigé par Lincoln Feast ; version française Myriam Rivet et Marc Angrand, édité par Blandine Henault et Jean-Michel Bélot)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH7T0LB-FILEDIMAGE

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter