Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Un homme était décidé à tuer Billy Graham, mais Dieu a parlé à son coeur

Pendant les campagnes d’évangélisation de Billy Graham, des milliers de personnes ont accepté Jésus dans leur vie. C’est aussi le cas de George Palmer, qui était pourtant venu participer à l’une de ces rencontres, non pour l’entendre prêcher, mais pour l’assassiner.

Sur une vidéo éditée récemment sur you tube, la Billy Graham Evangelistic Association a rapporté le témoignage de George Palmer, un homme, qui, la haine dans le coeur, était venu participer, en 1959, à une campagne d’évangélisation de Billy Graham en Australie pour le tuer.

Et voici son histoire.

George Palmer détestait Dieu depuis qu’il avait perdu son père dans une crise cardiaque à l’âge de sept ans.

«J’étais tellement en colère contre Dieu», témoigne-t-il sur la vidéo de you tube.

Le père de George Palmer est décédé en Australie occidentale après avoir planté 100 cerisiers. Il a eu une crise cardiaque et a été transporté d’urgence à l’hôpital, mais les médecins n’ont pas pu le sauver.

«Je n’oublierai jamais quand on m’a dit que mon père était mort, je ne pouvais tout simplement pas gérer ça», se souvient George. «Je me souviens d’être monté dans le paddock supérieur et j’ai crié à Dieu.

« Je te déteste. Je te hais de tout mon cœur. Je n’aimerai jamais. »

La colère a grandit dans son cœur. Créant beaucoup de troubles à l’école et dans son quartier, il était surtout connu pour sa mauvaise réputation ce qui renforçait encore davantage son amertume grandissante.

«On m’a toujours dit que je ne parviendrais à rien. Si vous dites continuellement cela à une personne et que c’est ce que vous croyez, que vous ne valez rien, vous êtes inutile. »

Dans sa jeunesse, il a dirigé un gang violent qui a fait du mal à de nombreux autres et s’est heurté à des rivaux. «J’avais un mauvais caractère», dit-il.

Un jour, après avoir battu leurs rivaux dans un combat de rue, George et ses neuf associés ont capturé le chef de gang rival et, tout en le maintenant captif, ont roulé d’avant en arrière avec une voiture sur sa main, broyant tous ses os.

«C’est tout ce à quoi j’ai jamais pensé, blesser les gens», dit-il.

C’est alors que lui et les membres de son gang ont appris que Billy Graham venait en 1959 prêcher à travers l’Australie. Ils détestaient le christianisme et Dieu.

«Billy Graham représentait quelque chose que je détestais», dit George. «C’était quelque chose qui me tenait jour après jour.»

Ils prévoyaient d’assister à la croisade à Melbourne, déterminés à tuer l’évangéliste de renommée internationale.

«J’ai fabriqué 10 pistolets à glissière, chaque membre en avait donc un», dit-il. «J’ai dit aux gars : « Allez, venez. Nous allons sur le vert. Nous nous sommes espacés afin de pouvoir nous voir tout autour de l’endroit où Billy Graham prêchait.

«Nous avons décidé que… pendant l’appel, nous tuerions Billy Graham.»

Ils ont agrippé leurs pistolets à glissière – des fusils artisanaux – et se sont regardés pendant que le message se prolongeait. L’appel viendrait inévitablement, une chance pour les gens de quitter leur place dans le stade et de venir devant et d’accepter Jésus.

Alors qu’ils attendaient sous tension la fin du message, George regarda les masses de gens s’entassant dans le stade de cricket. Cela lui semblait étrange que tant de gens veuillent entendre la Parole de Dieu.

«Qu’est-ce que tous ces gens font ici ?» se demanda-t-il.

Puis une voix venue de nul part mais audible lui parla.

« Que fais-tu ici, George ? »

Il se retourna. Il n’y avait personne.

George était maintenant énervé :

«Ok, je sais que c’est toi, mon Dieu», répliqua-t-il dans sa tête. «Tu as pris mon père. Tu m’as tellement blessé. Pourquoi devrais-je t’aimer ? Pourquoi devrais-je me soucier de toi ? »

Dieu lui parla une fois de plus : « George, je n’ai pas emmené ton père pour te faire du mal. Je ne te ferais jamais de mal. »

George n’avait pas pleuré depuis l’âge de 7 ans mais les larmes lui montèrent aux yeux.

Au moment de l’appel, George posa sa mitraillette sur l’herbe et courut à l’avant pour accepter Jésus.

«Neuf d’entre nous sur 10 se sont convertis cette nuit-là. Nous étions tous bouleversés ».

Depuis 1967, George travaille avec l’Armée du Salut.

«Dieu a pris cette personne qui le haïssait dans chacune des parties de son être, et Dieu l’aimait. C’est incroyable de voir comment Dieu peut prendre une situation comme celle dans laquelle nous nous trouvions et changer complètement une vie. Je le remercie chaque jour pour cela. »

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Les commentaires sont fermés.

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter