Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Dieu restaure un enfant accidenté dans un état critique suite à la prière

Hospitalisé d’urgence dans un état grave, le coeur de Brenden vidé de son sang, s’est arrêté pendant 20 minutes. Les médecins pensent que c’est perdu… pourtant, de nombreux chrétiens vont prier et Dieu va faire un grand miracle.

Une mini-fourgonnette dépassait devant une moissonneuse-batteuse lente, quand une petite silhouette est apparue de nulle part.

Jennifer Scott se souvient : «Nous avons tous les deux entendu le crissement des pneus.»

Son mari, Richard, ajoute : «Puis je me suis retourné et j’ai regardé, et Brenden était allongé sur la route. La première pensée a été la peur.

Brendan, le fils de Richard et Jennifer, 9 ans, traversait la rue en courant pour aller chez le voisin lorsque la mini-fourgonnette l’a heurté à 72 km / h, le projetant 22 mètres plus loin sur la route.

Jennifer dit : «Son corps avait l’air assez tordu.»

Ils sont arrivés et l’ont trouvé les yeux ouverts, mais inconscient et du sang coulant de son oreille.

Elle continue : «J’ai immédiatement pensé qu’il était déjà parti.»

Richard se souvient : «Je n’arrêtais pas de rappeler à Brenden qu’il appartenait à Dieu ; que maman et papa sont ici. Qu’il devait continuer à se battre. »

Jennifer dit qu’elle a prié : «Mon Dieu, je t’en prie, ne prends pas mon bébé.» C’était les seuls mots. »

Après avoir appelé le 911, Jennifer a envoyé un texto à la chaîne de prière de son église avec un message simple : «Prières. Brenden. »Et dès que j’ai appuyé sur envoyer, les commentaires ont commencé à venir, comme « Nous prions ! Nous prions ! »Et un calme m’a vraiment envahi parce que je savais que Dieu travaillait.

Brenden a été emmené à l’hôpital Sparrow de Lansing, Michigan, les deux jambes et la mâchoire cassée. Il a également souffert d’un poumon perforé, de la rupture de la rate et d’une hémorragie cérébrale. Même à ce moment-là, le plus grand danger pour sa vie était l’hémorragie importante de son foie.

Le Dr Stephen Guertin était l’un des nombreux médecins s’occupant de Brenden. Le Dr Guertin explique :

«Il était dans un état désespéré et l’essentiel était de se rendre à la salle d’opération, de pénétrer dans son abdomen et d’essayer d’arrêter le saignement. »

Alors que son fils était en chirurgie, Jennifer a réfléchi à la façon dont, après de nombreuses années de prière pour avoir des enfants, elle et Richard avaient accueilli Brenden dans le monde. Avec deux autres garçons et deux filles adoptées aujourd’hui, ils se sont à nouveau appuyés sur leur foi en Dieu, alors que leur premier-né se battait pour sa vie.

Richard partage :

«J’avais vraiment peur. Je devais compter sur lui pour avoir de la force. »

Jennifer ajoute :

«Je savais que Brenden était mon enfant « miracle » quand je l’ai conçu, et il y’ a encore des miracles pour lui.»

Dans le bloc opératoire, l’équipe essayait toujours d’arrêter le saignement, lorsque le cœur de Brenden s’est arrêté.

Le Dr Guertin explique :

«En fait, il a saigné abondamment dans la salle d’opération. Il n’y avait plus de sang dans son cœur. Et donc, ce qu’ils ont fait, c’est que le chirurgien a littéralement pris le cœur dans ses mains et alors que le cœur commençait à se remplir, il a commencé à le serrer. »

À présent, plus de personnes encore avaient rejoint la famille dans la prière, alors que l’équipe continuait à masser le cœur de Brenden. Mais les médecins savaient que toute tentative après vingt minutes serait probablement vaine.

Le Dr Guertin déclare :

«Lorsqu’ils sont arrivés à la vingtaine de minutes environ, les gens ont commencé à se demander :« Pouvons-nous vraiment aller plus loin ? Cela l’aidera-t-il à aller plus loin ? »Et c’est littéralement à ce moment précis, euh, que son cœur a redémarré, tout seul, spontanément. »

C’était une victoire, mais son foie saignait toujours. Et le Dr Guertin a donné peu d’espoir aux parents.

Le Dr Guertin partage :

«Je-je ne savais tout simplement pas s’il pouvait y arriver. Et sa mère m’a juste regardé avec cette certitude qui me surprenait un peu. Et elle a dit : «Non, tu as tort. Il va vivre. »

Jennifer dit : « Je ne pouvais pas me permettre de croire qu’autre chose qu’un miracle était sur le point de se produire ».

Et les Scotts disent qu’un miracle s’est produit, car les médecins ont pu arrêter le saignement. Maintenant dans l’USI pédiatrique, Brenden a fait face à un autre combat. Avec de graves blessures à la tête, les médecins craignaient qu’il ne subisse des lésions cérébrales permanentes.

Richard dit :

«Ils ont dit qu’il pourrait ne pas survivre dans les prochains jours.»

Jennifer se souvient : «Le voir étendu là, se battre pour sa vie… était vraiment difficile.»

Pendant ce temps, les prières ont continué à affluer de partout. Richard dit : «Sans ce soutien, je ne sais pas comment nous aurions pu passer la première nuit.»

L’enfant de 9 ans a survécu toute la nuit et, au cours des jours critiques suivants, ils ont recherché des signes neurologiques positifs. Puis le cinquième jour, Brenden s’est réveillé, non seulement capable de répondre aux consignes verbales, mais a eu un geste particulier de maman.

Jennifer explique :

«Il n’a jamais aimé mettre sa main dans la mienne, mais plutôt la tenir avec les doigts entrelacés. Et donc chaque fois que je prenais sa main et que je la tenais, il le faisait lentement – ça commençait avec son petit doigt. Et puis, finalement, il passait ses doigts dans les miens. Je savais juste qu’il me disait : «Maman, je suis là.» »

Le Dr Guertin dit :

«Je ne pouvais tout simplement pas y croire. Le fait qu’il était vivant, mais aussi le fait qu’il était clairement présent. C’était incroyable. »

Brenden a subi un total de huit chirurgies au cours de son séjour de quatre semaines à l’hôpital, avant d’aller en cure de rééducation. Mais il n’a fallu que trois semaines – pas plusieurs mois comme les médecins l’avaient prédit – pour qu’il rentre chez lui.

Richard se souvient : «Ils disent :

« Nous ne pouvons pas expliquer cela. Le corps ne devrait pas être capable de guérir aussi vite. »Vous n’avez pas à me l’expliquer. Je sais d’où ça vient.

Quelques mois plus tard, il a recommencé à courir et même à faire du vélo.

Version originale : « 9-year-old’s Heart Stops Beating for 20 minutes » par The700Club/CBN News traduit en français par Isabelle Goepp

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter