Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Dieu restaure totalement un bébé resté 24 minutes sans battement cardiaque

A cause d’un décollement placentaire complet, Shelby, le bébé de Sarah et Jason a suffoqué dans l’utérus et est né sans battement cardiaque. Il a fallu réanimer la petite fille pendant 24 minutes pour qu’enfin le coeur se remette à battre. Le pronostic était très sombre. Même si elle survivait, elle serait gravement handicapée. Alors, Sarah et Jason, leur église, leur entourage ont crié à Dieu… qui a totalement rétabli Shelby, au point que les médecins parlent de miracle !

« Nous étions tous excités. C’était comme un grand jour », dit Sarah. « Je travaillais aux urgences de cet hôpital, tout le monde savait donc que j’étais là et nous attendions tous le grand moment. »

À la fin d’une grossesse sans incident, Sarah Mann était prête à mettre au monde son deuxième enfant. À l’hôpital, en attendant d’accoucher, Sarah a perdu beaucoup de sang, puis les battements de cœur du bébé ont soudainement disparu du moniteur. Sarah se souvient :

« Elle ne pouvait pas trouver les battements du cœur et à ce moment-là, j’ai commencé à être un peu nerveuse car moi j’avais de l’oxygène et ils ne semblaient pas trouver ce qu’ils cherchaient ».

Son mari Jason attendait à l’extérieur lorsqu’un flot d’activité a envahi la chambre de Sarah.

Il raconte : « Quand j’ai vu le médecin entrer en courant dans la chambre, je l’ai suivi et je me souviens qu’il a dit aux infirmières : ‘Emmenez-la au bloc opératoire, nous devons faire une césarienne d’urgence maintenant' ».

Sarah a subi un décollement placentaire complet – le placenta s’était séparé de l’utérus avant l’accouchement, privant le bébé de sang et d’oxygène. Les médecins ont pu l’accoucher par césarienne, mais le bébé avait suffoqué dans l’utérus et n’avait plus de battements cardiaques.

Sarah se souvient : « Elle a perdu la moitié, les 3/4 de son volume sanguin ; et j’avais perdu une quantité importante de sang. Nous devions toutes les deux mourir ».

Le personnel médical a pratiqué un massage cardiaque sur le bébé Shelby pendant vingt-quatre minutes, avant que son cœur ne batte enfin. Parce que tant de temps s’était écoulé sans oxygène, les médecins n’avaient aucun espoir pour sa survie. Jason se souvient :

« Le premier médecin à qui j’ai pu parler après quelques heures m’a dit que Shelby était en état de mort cérébrale, qu’il n’y avait pas d’activité cérébrale. Il m’a dit que si elle vivait, elle ne vivrait probablement pas plus de 36 heures, et que si elle vivait, elle serait un légume. C’était assez dur. Euh, je veux dire, il n’y a rien que vous puissiez dire à ce sujet, je veux dire que c’est tout simplement terrible. »

Dans un élan de désespoir pour la vie de Shelby, Sarah et Jason ont demandé la prière à leur église, leur famille et leurs collègues.

Sarah dit : « Je parle à Dieu tous les jours et j’ai l’impression que si quelque chose nous échappe, vers qui d’autre puis-je me tourner ? Il a le plan ultime. Alors immédiatement, la première chose que nous avons pensé à faire, c’est de prier Dieu d’intervenir dans cette affaire ».

Shelby avait le coeur fragile, un poumon endommagé et aucune activité cérébrale. Le personnel médical a refroidi son corps pour éviter d’autres lésions organiques, mais quelques jours plus tard, son état et son pronostic n’avaient toujours pas changé. Jason raconte :

« J’ai vu un médecin essayer d’obtenir une réaction de sa part ; il lui a donné un coup de poing dans l’œil. Ils n’ont pu obtenir aucun type de réflexe. Ils l’ont finalement branchée à un EEG et il n’y avait pas d’activité cérébrale ».

« C’était un bébé parfait et elle était en bonne santé, puis elle a eu ce traumatisme et maintenant elle va être un bébé handicapé. » Et c’est très dur parce que je me dis que c’est horrible d’avoir ce problème à long terme, vous savez, quels qu’ils soient, à cause d’un seul instant, vous savez ? Et elle aurait pu être en parfaite santé. »

La quatrième nuit, Sarah est sortie du lit et s’est mise à genoux pour prier comme jamais auparavant. Elle dit :

« Je voulais qu’elle vive. Il le savait. Et que si elle devait vivre, je voulais qu’elle soit complètement guérie et qu’elle n’ait pas, vous savez, tous ces problèmes qu’on me disait que nous devions affronter. Et que si elle ne devait pas vivre, je voulais juste aller de l’avant et qu’Il la laisse partir ».

En priant, Sarah dit qu’elle a eu une vision d’anges qui tenaient et se transmettaient le bébé Shelby l’un à l’autre.

Et je me souviens avoir pensé : « Ils viennent de la guérir ». Je le savais ! Comme ça. Et j’étais tellement en paix. J’étais comme si un flot de paix s’était abattu sur moi, je savais que tout allait bien se passer ; c’était comme si c’était ma réponse ».

Le jour suivant a apporté la confirmation de ce qu’elle avait vu dans sa vision la nuit précédente, lorsque Shelby s’est réveillée de son état végétatif – guérie.

 

Sarah dit : « Une spécialité après l’autre est passée pendant la journée et c’était une première bonne nouvelle, puis encore une bonne nouvelle, une troisième bonne nouvelle, puis une autre, et ceci toute la journée. Elle était guérie et je le savais. Et je ne m’en suis pas vraiment soucié après cela, comme s’ils voulaient faire des tests. J’ai dit : « Allez-y. Mais je sais ce que ça va montrer ». Et c’était parfait à chaque fois. »

Jason se souvient :

« Un médecin nous a dit : « Il n’y a absolument rien que nous ayons fait qui ait pu guérir ce bébé. Il a dit : « C’est un miracle de Dieu. Il a dit : « Il n’y a pas d’explication. Il a dit : « Dieu a dû guérir ce bébé. »

Shelby est sorti de l’hôpital une semaine plus tard, complètement guéri. C’était il y a plus de quatre ans. Sarah et Jason disent qu’ils sont reconnaissants que Dieu ait entendu leurs prières et leur ait donné un miracle. Sarah dit : « Elle est absolument un miracle. Elle l’est vraiment, il n’y a pas de neuro-déficience ou quoi que ce soit. Elle est complètement normale ».

« C’est la parfaite petite fille de 4 ans. Vous ne pourriez pas demander qu’elle soit différente. » Dit Jason.

« Dieu nous entend quand nous le prions. Ça aurait pu se passer différemment, mais j’ai l’impression qu’Il m’a écouté et qu’Il a fait ça pour moi. Donc je suis que reconnaissante pour cela, a dit Sarah.

Jason dit : « Il n’y a pas moyen de me convaincre qu’il n’y a pas de Dieu ou qu’il y a – Dieu ne fait pas de miracles. Il fait des miracles. J’ai un enfant de 4 ans qui court partout pour le prouver ».

Version originale : « Born without a Heartbeat » par Robert Hull 700 Club Producer/CBN News  traduit de l’anglais par Isabelle Goepp

 

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter