Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Covid-19 : une chrétienne apprend à se confier en Dieu pour vaincre la peur

Lorsque le diagnostic de Covid-19 tombe pour sa mère, Jessica, sa fille est désemparée. Au fur et à mesure, pourtant, alors que sa mère est au plus mal, le soutien dans la prière, le même verset déclarant que Dieu combattra pour Kay reçu par 4 amies différentes, les temps passés avec Dieu, vont la conduire à faire le chemin de la peur à la confiance !

« J’ai eu beaucoup de mal à comprendre comment ce virus qui a pris des vies, tant de vies, à travers le monde, a pu atteindre ma mère dans cette petite ville de campagne ».

Le 31 mars 2020, Kay Wooten, la mère de Jessica O’Mealy, a été admise à l’hôpital St. Francis de Tulsa, dans l’Oklahoma, avec une fièvre et une toux incessante. Une double pneumonie, provoquée par le Covid-19, lui a été diagnostiquée.

Kay Wooten a déclaré :

« J’étais assez choquée, j’étais si faible à ce moment-là. Je suppose que cela m’a frappé si fort ».

Kay a été mise sous oxygène et on lui a prescrit des traitements pour diminuer le liquide dans ses poumons. Alors que la nouvelle se répandait, sa famille et ses amis se sont rassemblés pour prier.

Jessica a dit :

« Je regardais mon téléphone et les gens commençaient tout de suite à répondre : ‘Je prie tout de suite pour ta mère’. C’était très réconfortant pour moi, à une époque où on ne sait même pas quoi faire ».

Une des infirmières de Kay était Karen Njafuh qui raconte :

« Je me souviens juste qu’elle est entrée et qu’elle était effrayée. Donc, dès son admission, je l’ai encouragée, « ça va aller », a dit Karen.

Dès le premier jour, Karen et les autres infirmières ont tenu la famille de Kay informée de son état. Elles ont même organisé des appels téléphoniques.

Jessica a dit :

« Ma conversation avec elle durait trois ou quatre minutes, puis nous devions raccrocher parce qu’elle était vraiment au plus mal. »

Le troisième jour, l’état de Kay est devenu critique et les médecins ont décidé de la mettre sous respirateur. À 4h30 du matin, Kay a envoyé un SMS à sa famille.

Kay a dit :

 » Je t’aime, dis à mes petits-enfants que je les aime, dis à mon père que je l’aime. Comme je ne savais pas, ma première réaction a été de ne pas savoir si je pourrai un jour leur parler à nouveau ».

« Ça pouvait être la dernière fois que je pouvais communiquer en ligne avec elle, je me suis contentée de pleurer et de prier », a déclaré Jessica. « Votre esprit veut toujours aller vers le pire des scénarios. Et la pensée la plus dure que j’avais, c’était d’imaginer qu’elle mourrait seule dans un lit d’hôpital. »

Les jours suivants, trois amis différents ont envoyé à Jessica le même verset, à savoir Exode 14 vers 14 où il est écrit : « L’Eternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence. »

Il se battait pour elle. Il allait prendre soin d’elle, et c’était notre rôle, de rester tranquille en ce moment et de prier.

Et ils n’étaient pas les seules à prier.

« Beaucoup d’infirmières venaient quand j’étais consciente, sans sédation et disait, ‘Je prie pour vous‘, vous savez. Vous ne pouvez pas faire mieux que ça », a dit Kay.

De la même façon, la famille et les amis de Kay priaient aussi pour chacune des infirmières par leur nom.

Jessica a déclaré :

« Les circonstances dans lesquelles elles travaillent sont difficiles. Elles se mettent en danger chaque jour ».

« Elles ont prié pour nous par notre nom, et c’est plus que ce que nous pourrions demander, d’avoir des gens qui prient pour nous », a déclaré Karen.

Après plusieurs jours, les médecins ont essayé de la débrancher du respirateur, mais immédiatement, elle a eu un accident. Lorsqu’ils ont décidé de réessayer, quelques jours plus tard, Kay s’est sentie seule et effrayée, mais l’infirmière Karen était là et a proposé de prier.

« Nous avons prié à ce sujet. Je me souviens que son mari m’a dit qu’elle aimait la musique », dit Karen. Alors je lui ai demandé : « Veux-tu que je te chante ? Et elle a fait oui de la tête. »

Kay a dit : « Quand elle m’a chanté ‘Amazing Grace’, ça m’a apporté tellement de paix. »

« J’ai juste été obéissante, honnêtement », a dit Karen. « Je l’ai senti dans mon coeur pour l’encourager. Elle en avait besoin. »

Kay a dit : « Je peux encore fermer les yeux et l’entendre chanter cette chanson. »

Cette fois-ci, Kay n’a pas été sous respirateur pendant 17 heures, ce qui leur a donné un signe d’espoir. Mais elle s’est à nouveau effondrée. Tard cette nuit-là, Jessica et son mari ont reçu la nouvelle dévastatrice.

« Et nous sommes restés dans notre salon, dans le noir, pendant probablement trois heures. Et nous avons juste prié dans les deux sens. « Prends tout Seigneur. Je ne peux pas me laisser aller sur ce chemin de la peur. Je dois te la donner et transformer cette peur en confiance. »

Même si ses journées étaient remplies d’incertitudes, Kay était sûre d’une chose.

« Il y a eu plusieurs fois où j’ai senti un contact sur mon bras ici, et je regardais par là et il n’y avait personne. Et je pense que c’était audible, que Dieu disait : « Je suis ici avec toi ». Et je le remerciais simplement d’être là avec moi. »

Enfin, le 17 avril, après 13 jours sous respirateur, Kay a pu respirer toute seule.

« Quand je suis descendue cette troisième fois, je n’avais plus de soucis. Je n’avais pas peur, je n’avais pas peur. Et je sais que ce sont les prières qui ont été élevées pour moi ».

21 jours après être entrée à l’hôpital, Kay est sortie de l’hôpital. En fait, c’était un jour plus tôt que prévu. Alors, elle et son mari ont surpris leur fille quand ils se sont arrêtés dans son allée.

« Je ne pense pas avoir jamais été aussi surprise de ma vie », a déclaré Jessica. « Et juste de la voir assise dans la voiture et qu’elle continuait (à faire du cœur avec les mains) vous savez, à nous faire des signes et des cœurs. Et c’était l’un des moments les plus incroyables de toute ma vie ».

Avec le recul, Jessica croit que Dieu n’a pas seulement combattu leur combat contre Covid-19, mais aussi leur combat contre la peur.

« Même si c’était effrayant, même si nous nous débattions, nous vivions vraiment la paix de Dieu. »

Quant à l’infirmière Karen, qui est en première ligne de la pandémie de Covid-19, elle dit que c’est sa foi en Dieu qui lui donne du courage et de la persévérance.

« C’est un ange. L’une des personnes choisies par Dieu pour ce domaine », a déclaré Kay.

Karen a dit :

«Ma vie lui appartient, tout comme le monde lui appartient. Vous connaissez cette chanson : «Il a le monde entier entre ses mains». Il le fait vraiment. Et Il continue de le montrer. Je lui fais confiance. »

Version originale : « COVID-19 Diagnosis Beat by Faith in God » par The700Club

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter