Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Maroc : les chrétiens revendiquent une reconnaissance officielle de l’État

Partager sur:

Les chrétiens marocains commencent à demander une reconnaissance officielle de leur existence à l’État. Selon une étude qui vient de paraître, le pluralisme religieux est en effet loin d’être une réalité au Maroc. Des amendes et des peines d’emprisonnement menacent notamment les musulmans qui voudraient devenir chrétiens.

Une étude de la Coordination maghrébine des organisations des droits de l’Homme dont les résultats ont été présentés ce mardi à Rabat vient de mettre en évidence qu’au Maroc, le pluralisme religieux n’est pas garanti.

Même si la liberté de l’exercice du culte est inscrite dans la constitution du 1er juillet 2011 et autorisée par l’État, de nombreux obstacles se dressent devant les Marocains qui changent de convictions religieuses ou se convertissent au christianisme souligne le collectif.

Selon l’article 220 du codé pénal, peuvent ainsi être puni de peines d’emprisonnement et d’amendes les citoyens qui voudraient se convertir à une autre religion que l’islam.

Les chrétiens marocains commencent d’ailleurs à revendiquer, dans le pays, une reconnaissance officielle par l’état. A l’occasion de la fête de Noël l’année dernière, ils s’étaient adressés au roi Mohammed VI pour demander l’autorisation de célébrer la naissance de Jésus en toute liberté, tant dans les maisons que dans les églises officielles où elles ont déjà lieu.

Dans ce courrier, ils demandaient également que les restrictions directes ou indirectes soient enlevées.

Une revendication tout à fait légitime dans un pays qui a signé le Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui évoque, dans son article 18 « le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ». Une bataille à mener au Maroc, pour les organisations des droits de l’Homme, pour que les clauses de ce Pacte soient réellement appliquées dans le pays.

A lire aussi:

Chrétiens

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter