Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une petite communauté de drogués se réunit autour de l’Evangile à N’Djaména

Partager sur:

Dans le cadre de son ministère d’évangélisation, la Mission Evangile de Dieu (MED) a réussi à asseoir une petite communauté chrétienne composée de drogués et d’enfants de la rue à N’Djaména. Celle-ci tient deux cultes dans la semaine et est porteuse de quelques projets de réinsertion sociale.

Ce dimanche 18 octobre 2020 au matin, c’est à moto que nous arrivons sur le lieu de culte des drogués et enfants de la rue situé au bord du fleuve Chari, dans la partie méridionale de la ville de N’Djaména, Capitale d’Etat du Tchad. Compte tenu du caractère sensible du profil des membres de ce groupe qui se réunit autour de l’Evangile, le missionnaire déployé par la Mission Evangile de Dieu, l’évangéliste Alladoum Konde Josué nous a accueillis à quelques 2000 mètres du site pour nous conduire sur les lieux.

Nous passons par un chemin tortueux, encastré entre des carcasses de véhicules entreposés à quelques encablures d’une fabrique artisanale de tourteaux d’arachide. Le bruit des moteurs, mêlé à la fumée et aux odeurs de matières grasses, donne une allure plutôt lugubre au cadre qui accueille ce culte dominical des plus inhabituels. Puis, à un détour, nous nous retrouvons nez à nez avec le groupe déjà installé et prêt pour écouter la Parole de Dieu.

Une quinzaine de jeunes hommes sont assis pêle-mêle, qui sur deux vieux pneus de véhicule gros porteur, qui au pied d’un arbre ou sur un sac vide. Ils seront rejoints durant le culte par trois ou quatre autres personnes. Certains ont juste le temps de finit de fumer « leur joint » ou de vider en vitesse leur petit sachet de whisky. Mais pour l’évangéliste, tout cela importe peu pour le moment. Leur disponibilité à écouter l’Evangile et leur assiduité aux différents cultes sont déjà des opportunités à capitaliser « pour semer la Bonne Nouvelle ». Il s’assied sur un réservoir de moto hors d’usage et le culte peut commencer.

L’évangéliste Alladoum Konde Josué axe sa méditation sur le texte de Luc 19 :10. « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Son discours est direct et pragmatique. « Qui que vous soyez, que vous soyez un méchant, un criminel ou un drogué, Dieu a besoin de vous. Jésus est venu sur la terre pour ceux qui sont perdus. Nous sommes tous, vous et moi, des candidats pour Dieu. Dieu ne rejette personne. Il est prêt à nous accepter. Il est prêt à nous pardonner et à faire de nous ce qu’Il veut que nous soyons. Et il le fera si vous êtes simplement disposés à l’accepter dans votre vie et dans votre cœur. »

Les échanges qui ont suivi le message biblique montre l’intérêt des « fidèles » de cette « église » particulière. Ajustant son turban sur la tête, un premier intervenant enroule à nouveau « un joint » tout en intervenant. « Chacun de nous doit désormais mûrement réfléchir à ses faits et gestes, car à mon avis, être un chrétien est une grande responsabilité que nous prenons sur nos épaules ». Un autre interroge : « est-ce qu’on peut être un chrétien quand on prend la drogue ? » Un troisième, pour sa part, suggère : « allons pas à pas, nous allons changer et je suis sûr que nous allons convaincre d’autres amis à suivre notre exemple ».

Le débat qui s’installe et dure près d’une demi-heure est plutôt amical et cordial. L’évangéliste répond aux interrogations, prodigue des conseils et encourage son auditoire. Lorsqu’il lève la séance, certains semblent rester sur leur soif. Ils confirment tous leur présence au prochain rendez-vous du vendredi soir.

Yamingué Bétinbaye

Docteur en géographie 

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter