Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une journée nationale de prière consacrée à la paix et la cohabitation pacifique au Tchad

Partager sur:

La 11ème Journée nationale de prière pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale a réuni à N’Djaména, le 28 novembre 2020, les leaders religieux évangéliques, catholiques et musulmans autour du Président de la République, Idriss Déby Itno. Tous ont exhorté les Tchadiens au pardon.

A l’occasion de cette journée nationale de prière, le Secrétaire Général de l’Entente des Eglises et Missions Evangéliques au Tchad (EEMET), le Révérend Pasteur Batein Kaligué a encouragé les Tchadiens à privilégier l’esprit de solidarité, de communion, de fraternité pour la paix nationale. De son point de vue, c’est à cette condition que « nos prières seront écoutées par Dieu et il nous aidera à développer notre pays ».

L’Archevêque de N’Djaména, par ailleurs président de la Conférence épiscopale du Tchad, Mgr Edmond Djitangar Gotbé, a rappelé pour sa part que « Dieu n’exauce pas nos prières, il n’agrée pas nos sacrifices, quand nos cœurs sont remplis de rancœur et de haine les uns vis-à-vis des autres ».

Le Président tchadien, Idriss Déby Itno, qui ne manque presque jamais cette grande prière œcuménique du 28 novembre depuis son institution en 2010, l’a même présentée comme « un événement majeur » de son agenda annuel. Ce 28 novembre 2020, il a convié les Tchadiens à « se réjouir de cette initiative et continuer à la pérenniser car il s’agit véritablement d’un vecteur essentiel de notre développement et de notre émergence, puisque sans la paix, le vivre ensemble et la solidarité, nous ne pourrons pas construire ce pays ».

Selon le Président Déby, « en tous lieux et à tout instant, le pardon doit être notre bréviaire », car « nous devrions léguer un pays en paix et stable, un pays qui progresse, un pays où il n’y a pas de fissure, une société de solidarité soudée ».

D’après les organisateurs, l’objectif de cette Journée nationale de prière pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale est de « s’adresser à Dieu en tant que Nation, afin qu’il enlève de nos cœurs toutes les actions et les pensées qui entravent la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale. Rappeler la responsabilité que nous avons tous vis-à-vis de la paix et du développement dans notre pays. Vulgariser les valeurs susceptibles de contribuer à la promotion de la paix, notamment la non-violence, le respect mutuel, le dialogue et la tolérance, pour favoriser le brassage et faire tomber certains préjugés. »

Yamingué Bétinbaye

Docteur en géographie

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter