Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Explosion à Beyrouth : les quartiers chrétiens très touchés

JERUSALEM, Israël – « Nous allons tous mourir. Voilà à quoi ressemble la mort », se souvient Julie Tegho en pensant à elle-même alors que tout le bâtiment tremblait et que le verre se brisait autour d’elle.

Elle fait partie des nombreux Libanais qui étaient à Beyrouth mardi soir lorsqu’une explosion massive dans le port a rasé des quartiers entiers et a envoyé des nuages ​​de champignons rouges et oranges vers le ciel.

« Au début, je pensais que c’était un tremblement de terre », a déclaré Julie à CBN News. « Le verre a commencé à se briser sur le sol… Je pensais que tout le bâtiment allait s’écrouler sur nous. »

Julie avait acheté un cadeau d’anniversaire pour son père dans un centre commercial local lorsque le port a explosé. Elle et sa famille sont reconnaissantes de s’en tirer avec seulement quelques points de suture. Mais aujourd’hui, comme beaucoup de Libanais, elle pleure la mort d’amis proches et d’êtres chers qui ont été tués dans l’explosion.

L’explosion du port mardi a tué au moins 100 personnes et en a blessé plus de 4 000. Les autorités s’attendent à ce que le bilan augmente car d’innombrables personnes, qui seraient emprisonnées sous des montagnes de débris, sont portées disparues.

Julie, chrétienne libanaise et chercheuse à  « Philos Project », a déclaré que deux quartiers à prédominance chrétienne de Beyrouth – Mar Mikhael et Gemmaye – ont été particulièrement touchés.

«Tout le monde a été soit légèrement blessé, soit simplement incrédule. Je veux dire, quand vous marchiez, vous pouviez vous dire que c’est juste une scène post-apocalyptique », a-t-elle expliqué. «L’ampleur des dégâts nous a laissés sans voix.»

L’explosion a dévasté des églises et des centres religieux au Liban. Une vidéo sur Twitter montre un prêtre donnant une messe alors qu’une forte explosion secoue l’église. Les vitraux ont éclaté alors que lui et les paroissiens tentaient de fuir le lieu de culte en ruine.

Qui est responsable ?

Une enquête est toujours en cours sur la cause de l’explosion catastrophique. Les responsables libanais affirment qu’il semble que l’explosion ait été causée par l’explosion de plus de 2700 tonnes de nitrate d’ammonium qui étaient stockées dans un entrepôt du port après avoir été confisqué à un cargo en 2014.

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi que les généraux militaires lui avaient dit qu’ils «semblaient penser» que l’explosion était une «attaque terrible».

Pendant ce temps, l’Associated Press a cité un expert israélien en explosifs et un spécialiste américain des missiles qui suggèrent que l’explosion n’était pas une attaque, mais un accident causé par un incendie ou «des pièces pyrotechniques bon marché».

Quelle que soit la source de l’explosion, de nombreux Libanais blâment leurs dirigeants.

«Les gens sont simplement en colère contre le gouvernement parce que, quelle qu’en soit la cause, personne au gouvernement n’assume la responsabilité», a expliqué Julie.

« Ils envoient juste des promesses vides … le coupable est le gouvernement dans le sens où ils ne reconnaissent pas ce qui s’est passé. »

Un exode des chrétiens ?

L’explosion est survenue alors que le Liban est au bord de l’effondrement causé par une crise économique qui est devenue incontrôlable en raison de la corruption et de la mauvaise gestion. Avant que le COVID-19 ne frappe, des dizaines de milliers de Libanais sont descendus dans la rue pour réclamer de nouveaux dirigeants.

Julie a déclaré que l’explosion était «juste un autre clou dans le cercueil» pour de nombreux chrétiens libanais qui envisageaient de quitter leur pays pour de meilleures opportunités.

«Pour de nombreux chrétiens qui envisageaient de partir, l’explosion d’hier peut être la raison pour laquelle ils attendaient. La communauté chrétienne a ressenti récemment qu’elle était laissée de côté par la communauté internationale », a-t-elle déclaré.

De nombreux chrétiens au Liban se sentent visés et piégés par l’emprise du Hezbollah sur le gouvernement et exhortent le monde à en prendre note avant qu’il ne soit trop tard. Ils blâment le groupe terroriste soutenu par l’Iran d’avoir mis leur pays à terre.

«La communauté chrétienne souhaite une position plus forte de la communauté internationale, notamment de la France et des États-Unis, pour leur garantir un avenir. Ils ne voient pas cela se produire de sitôt », a-t-elle poursuivi.

Prière et action

Fr. Miled el-Skayyem, de la chapelle Saint-Jean-Paul II à Keserwan, au Liban, demande aux chrétiens du monde entier de prier pour son pays brisé.

«Nous demandons à votre nation de porter le Liban dans ses cœurs à ce stade difficile et nous plaçons une grande confiance en vous et dans vos prières, et que le Seigneur protégera le Liban du mal par vos prières», a-t-il déclaré dans un communiqué à EWTN news.

Les chrétiens du Moyen-Orient ont déjà répondu à cet appel.

« Nous élevons nos prières pour les âmes des victimes et pour le rétablissement des blessés, et nous prions pour la stabilité et la prospérité du Liban et exprimons notre solidarité avec tous les citoyens du Liban en ces temps difficiles », a déclaré l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte dans un communiqué.

Alors que Julie a déclaré que les prières sont appréciées, l’Eglise doit s’efforcer d’assurer un avenir prospère au Liban au moyen de pressions et d’efforts politiques.

« Les prières peuvent aider bien sûr, mais les prières doivent se traduire par des efforts tangibles pour s’assurer que les chrétiens puissent avoir un foyer sûr au Liban et ne pas avoir peur de vivre dans leur propre pays ».

Version originale : « This is What Death Looks Like’: Lebanon’s Christians Reeling From Explosion as Some Say Country Too Dangerous to Stay » par Emily Jones/CBN News traduit par Isabelle Goepp

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

 

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter