Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Un chrétien agressé par des extrémistes musulmans en Ouganda

Le 2 mai dernier, un chrétien a été agressé par des extrémistes musulmans dans l’est de l’Ouganda. Ils l’ont battu jusqu’à ce qu’il s’évanouisse. 

Shaquru Ndifuna, 33 ans, est un chrétien d’origine musulmane qui a  été agressé par des islamistes le 2 mai dernier. Il a été hospitalisé dans une clinique médicale de la ville d’Iganga, dans le district du même nom.

Ancien professeur d’islam à la mosquée islamique Noor dans le district de Mayuge, Ndifuna est un résident du conseil municipal de Kaliro, à environ 40 kilomètres (25 miles) de la ville d’Iganga. Il s’est converti au christianisme en janvier 2023 lors d’une campagne d’évangélisation en plein air à Namutumba, à 39 kilomètres de la ville d’Iganga.

La nouvelle de sa conversion s’est répandue, un membre de la mosquée islamique Noor a commencé à surveiller ses mouvements et, en avril, trois dirigeants islamiques lui ont rendu visite à son domicile, a déclaré une zone chrétienne.

« Ils m’ont interrogé sur mon absence en tant qu’enseignant à la mosquée Noor », a déclaré Ndifuna à Morning Star News. « J’ai essayé de leur expliquer mes autres engagements ailleurs. L’un d’eux a mentionné que j’étais devenu chrétien, mais je n’ai pas répondu. Ensuite, les trois dirigeants musulmans sont partis.

Le 2 mai 2023, à 19h30, quatre musulmans ont fait irruption dans sa maison, a-t-il dit. « Ils sont entrés de force dans la maison, criant que j’avais blasphémé la religion musulmane et essayant de me forcer à avouer que Jésus n’est pas le Fils de Dieu, et qu’Allah est le seul Dieu à adorer et Muhammad est son prophète », Ndifuna a dit. « J’ai refusé de renoncer à Jésus comme Fils de Dieu. Ils ont commencé à me battre.

Sa femme et ses trois enfants se sont cachés dans une chambre, et sa femme a téléphoné à un ami de la famille, disant que les assaillants le battaient jusqu’à ce qu’il perde connaissance et qu’il avait perdu beaucoup de sang, a indiqué la source.

« Les assaillants sont partis, je pense qu’ils pensaient que mon mari était mort – ils n’ont pas touché à son téléphone ni à aucun bien », a déclaré sa femme.

Si cet article vous a plu, soutenez l'indépendance du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Les articles les plus lus aujourd'hui