Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Éthiopie : des bâtiments d’église détruits par le feu

Partager sur:

Mgr Abraham Desta, Vicaire Apostolique de Meki en Éthiopie a exprimé sa stupeur de constater que plusieurs bâtiments de l’église avaient été saccagés par le feu par la population locale du village. Le presbytère, le centre pastoral diocésain, un petit couvent et une clinique spécialisée pour personnes handicapées ont été réduits en cendres.

C’est une des paroisses les plus anciennes et plus grandes de la région qui a été attaquée par «le peuple pour qui et avec qui, nous travaillons de très près » a-t-il exprimé au cours d’une interview accordée à l’organisation « Aide à l’église en détresse ».

Des villageois, jeunes et vieux, femmes et enfants, ont commencé à jeter des pierres sur les bâtiments de la paroisse Gighessa avant de les incendier, explique encore ce responsable religieux. Ils ont ensuite emporté l’approvisionnement d’un an de nourriture pour près de 26 455 livres,  un grand nombre de matériel, ainsi que du bétail.

Parmi les multiples objets volés figurent plus de 250 lits, des matelas, 700 couvertures, des draps, des couvre-lits, des réfrigérateurs et des congélateurs, des machines à laver, des téléviseurs, des générateurs, des photocopieurs, des ordinateurs et même les portes et les fenêtres de la maison.

Plus de 55 personnes assistaient à une conférence sur l’éducation des enfants en bas âges au moment où le sinistre s’est déclaré.

Ils ont commencé à jeter des pierres et de détruire les propriétés de l’église, y compris le presbytère, le centre pastoral diocésain, un petit couvent des Ursulines et une clinique spécialisée dans les soins pour les personnes handicapées et les personnes handicapées.

Mgr Desta explique encore comment, malgré le fait que les Soeurs Ursulines ne voulaient pas laisser leurs patients seuls, les villageois ne les ont pas épargné :

« Il est triste de constater que personne n’est allé aider les sœurs, mais par la grâce de Dieu, elles ont réussi avec les patients à atteindre Shashamane, la paroisse la plus proche, et à y passer la nuit. Elles ont tout perdu, sauf le don précieux de la vie donnée librement par le Dieu tout-puissant. C’est triste à dire, mais tout cela a été fait par les personnes de la localité qu’elles servaient et connaissaient très bien. »

Pour tous ceux qui ont servi au côté des villageois, une question se pose, comme l’exprime Mgr Desta :

« Aujourd’hui, il y a une question dans nos cœurs et nos esprits. Pourquoi Seigneur ? Pourquoi de cette façon  là ? J’espère que dans le temps, le Seigneur nous donnera une réponse. (…) Grâce à tous ces incidents, le Seigneur nous rappelle qu’il est avec nous jusqu’à la fin des temps. »

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter