Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Averti en rêve par Dieu, un chrétien conduit 30 Massaïs à Christ

Impliqué en Tanzanie dans la formation des leaders chrétiens, Peter Russell ne s’attendait pas, après avoir fait le rêve d’un Massaï faisant un sacrifice occulte, à faire la rencontre, un jour plus tard, d’un Massaï qu’il invita, dans sa langue « maa », à faire venir ses amis pour écouter l’Évangile…

Peter et Tammy Russell travaillent comme missionnaires pour Wild Hope International en Tanzanie après avoir passé des années avec les Massaïs du Kenya. Peter aime former des leaders chrétiens et des leaders potentiels « dans la vie de la foi radicale », avec Tammy pour l’assister dans le processus de formation de disciple et de transformation.

Récemment, ils sont partis faire une escapade pendant cinq jours sur les plages immaculées de Zanzibar. Peter attendait avec impatience le temps de « se détendre, de lire un bon livre, de déguster de la bonne nourriture, de nager et de faire de l’exercice ».

« Alors que nous volions au-dessus de l’océan Indien, l’aquamarine et le bleu corail des eaux entourant l’archipel d’émeraude formaient une image si époustouflante que j’ai senti mon âme commencer à rajeunir », a-t-il raconté.

Après avoir trouvé leur hôtel, Peter et Tammy se sont glissés dans la piscine de l’hôtel, donnant sur la mer, et Peter a senti l’amour de Dieu les entourer tous les deux.

Dans la soirée, ils se sont promenés le long de la plage où ils ont vu les habitants se mêler aux touristes et se divertir en jouant au football, au volley-ball et à la natation.

Mais, ils ont également remarqué qu’il y avait un côté plus sombre dans l’expérience touristique.

« Nous étions très conscients qu’il y avait des personnes brisées et désespérées. En Tanzanie et au Kenya, des hommes massaïs se rendent sur les plages touristiques pour vendre des bibelots et jouer le rôle du guerrier noble pour des touristes solitaires. Cela nous attriste », a noté Peter.

Peter explique ensuite, que lorsqu’ils étaient en vacances, il avait décidé, avec Tammy, à ne pas laisser savoir qu’ils connaissaient la langue massaï

« Au fil des ans, Tammy et moi avons mis au point un principe (juste ou faux), lorsque nous sommes en vacances à la plage, de ne pas laisser savoir que nous connaissons la langue massaï. Nous avons constaté qu’une fois que cela était découvert, la détente était un défi, car tout le monde voulait vous parler ».

Cette nuit-là, après s’être endormi au son de l’air conditionné, Peter eut un rêve troublant.

« Dans le rêve, j’ai vu Massaï faire un sacrifice dont le sens était clairement occulte. Quand je me suis réveillé, j’ai partagé le rêve avec Tammy, nous avons prié ensemble et la lourdeur s’est levée un peu. Mais plus tard dans la journée, j’y ai repensé et j’ai eu un fardeau sur mon cœur, celui d’avoir une église sur la plage. »

Quand dimanche est arrivé, Peter et Tammy se sont promenés sur la plage.

Quand un jeune homme massaï les salua, Peter lui répondit dans sa langue massaï. Le jeune homme a été choqué d’entendre sa langue parlée par un touriste.

« J’ai un message sur mon cœur à vous donner, vous les Massaïs d’ici. Pouvez-vous rassembler vos amis ? » demanda Peter.

« Oui ! » répondit l’homme, et il les conduisit dans une petite allée bordée d’étals couverts de bâches bleues où ils vendaient leurs marchandises.

Bientôt, environ 30 Massaïs se sont rassemblés et Pierre a commencé à partager son message à partir de Zacharie 4: 6 : « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Eternel des armées. »

Comme Peter l’a partagé, il a remarqué « une étrange pesanteur paisible s’installer » sur chaque participant. C’était comme un moment sacré. Quand il a demandé si quelqu’un voulait prier, une longue ligne s’est formée et Peter et Tammy ont prié pour chacun d’eux. Certains hommes avaient les larmes aux yeux.

En réponse à l’invitation de Peter, trois hommes ont donné leur cœur au Seigneur !

Les Massaïs ont raccompagné Peter et Tammy à la plage et leur ont demandé s’ils reviendraient.

« Nous reviendrons ici demain à cette heure-ci, mais nous retournons maintenant à notre hôtel. Pourriez-vous nous laisser nous reposer pendant que nous sommes là-bas ? »

Les Massaïs ont gracieusement accepté.

Le lendemain, à l’heure convenue, ils retournèrent au même endroit sur la plage. Auparavant, Tammy avait déclaré :

« Nous avons vraiment besoin de prier pour qu’un responsable continue avec ces gars. Nous ne voulons pas juste remuer les choses et partir. »

Ils élevèrent donc une prière en toute simplicité pour que Dieu désigne un des Massaïs en tant que chef, puis ils continuèrent de marcher jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs stands.

« Cette fois-ci, plus de 70 personnes se réunirent ! Encore une fois, la présence du Seigneur était pesante et tout le monde écoutait attentivement. La langue massaï a plusieurs dialectes et ces Massaïs étaient presque tous des Ilparakuyu du sud-ouest de la Tanzanie. Leur dialecte est pratiquement identique au dialecte que Tammy et moi avions étudié pour la première fois il y a 28 ans et le niveau de compréhension semblait très élevé », a expliqué Peter.

Ensuite, Peter a surpris le groupe avec une question inattendue : « Pourquoi êtes-vous tous allés faire un sacrifice ? »

Les hommes avaient des expressions choquées sur leurs visages. « Qui te l’a dit ?! Nous l’avons fait parce qu’aucune de nos entreprises ici ne va bien et nous sommes désespérés.  »

Peter expliqua son rêve et dit :

« Tu es allé faire un sacrifice dans les ténèbres, mais le Dieu de la lumière m’a donné un rêve et m’a dit de venir te dire qu’il n’y avait pas besoin de continuer à faire des sacrifices dans l’obscurité quand Dieu a envoyé son seul fils, la Lumière du Monde, être un sacrifice une fois pour toute pour le monde entier. Il t’aime profondément et si tu lui donnes ta vie, Il te guidera dans Son amour. »

Ensuite, il a partagé le verset que Dieu avait mis sur son cœur, Hébreux 10: 4 : « Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.»

Quand ils ont entendu cela, ils ont été transpercés jusqu’au cœur et sont tombés sous la conviction du Saint-Esprit.

« Quand j’ai demandé, plus de 30 personnes sont venues et ont donné leur vie au Seigneur !» s’est exclamé Peter.

« Ce n’était pas ma capacité à parler leur langue qui les a touchée… c’était beaucoup plus profond que ça. Tammy et moi avons senti qu’il s’agissait d’une œuvre souveraine de Dieu », a-t-il ajouté.

Après avoir prié avec ceux qui se sont manifestés, Peter a demandé si quelqu’un dans le groupe était déjà croyant et possédait une Bible. Un jeune homme nommé Petros s’est présenté avec une Bible massaï.

« Je l’avais déjà remarqué parce qu’il était le seul homme du groupe à ne pas avoir la peau de l’animal sacrificiel au poignet. »

Quand Peter lui a donné l’occasion de partager, il a dit :

« Ne vous avais-je pas dit de ne pas faire ce sacrifice ! Maintenant, regardez ce que Dieu a fait. Il a envoyé cet homme blanc témoigner du sacrifice de Jésus-Christ et du pardon des péchés en ne croyant qu’en lui ! »

Peter et Tammy ont imposé leurs mains à Petros et ont prié pour qu’il soit rempli de la grâce de Dieu alors qu’il les guidait dans l’étude de la Parole de Dieu. Ils ont obtenu ses coordonnées et les ont transmises à leurs coéquipiers, Solomon et Sarah, qui travaillent avec les Ilparakuyu à Morogoro et le suivront.

C’était une réponse directe à leur prière pour que Dieu suscite un dirigeant afin qu’il continue son travail après leur départ.

Alors qu’ils se disaient au revoir et rentraient à leur hôtel, Peter et Tammy étaient sous le choc. « Qu’est-ce qui vient de se passer ?! » se demandèrent-ils.

« Nous n’avions jamais vu Dieu se mouvoir comme cela auparavant. »

C’était un puissant rappel de leur alliance avec Dieu, qui même en «vacances», au moment où ils s’attendaient le moins possible à une telle chose, était en action.

« Il a préparé le chemin et a ensuite amené les gens à Lui. Nous n’avons fait que le suivre, pris dans le flot de son fleuve de grâce. À Dieu soit la gloire ! »

« Priez pour ces nouveaux croyants. Priez pour Petros. Priez pour la connexion de Salomon et Sarah avec eux. »

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter