Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une chrétienne refuse de dessiner le drapeau transsexuel : son entreprise « détruite »

Grâce à son entreprise spécialisée dans la conception de films d’animation, Emily Arunt payait ses études. Mais récemment, son refus, à cause de sa foi chrétienne, de répondre à la demande de deux clients (dont l’un demandait qu’elle dessine le drapeau transsexuel) a entraîné une campagne de haine contre elle.

Une campagne de haine a détruit une nouvelle activité. Cette fois-ci, c’est le travail d’animation (dans le cinéma d’animation) qui permettait à une étudiante de la Regent University de payer les études qui a été réduit à néant.

Depuis qu’elle est capable de tenir un crayon, l’art est la passion d’Emily Arunt. « À 11 ans, j’ai vu des gens dessiner et animer en ligne », dit-elle. « J’ai tout de suite dessiné – je veux faire ça aussi. »

C’était il y a 11 ans. Depuis lors, Arunt s’est fait un nom sous le nom de Lupis Vulpes, une animatrice de premier plan connue pour ses animaux époustouflants et plus de 200 000 abonnés à YouTube.

Son entreprise a connu un tel succès qu’elle l’a utilisée pour payer ses études universitaires. Jusqu’à présent, elle a couvert ses frais de scolarité, de logement et de pension pour sa première année et le semestre d’automne de sa deuxième année.

« Je sais que c’est juste le Seigneur et qu’il l’a tellement béni », a déclaré Mme Arunt.

Mais elle sait aussi, depuis un certain temps, que son témoignage public est risqué. Dans sa biographie sur Twitter, elle s’identifie ouvertement comme une « disciple de Jésus-Christ« .

« Je me suis démarquée dans cette communauté comme une épine dans le pied car j’aime le Christ et je n’ai pas dessiné les mêmes choses que les autres », explique-t-elle.

Le couperet est tombé cet été lorsqu’elle a refusé deux demandes de clients.

La première l’a chargée de dessiner un personnage et lui a ensuite demandé d’inclure le drapeau du mouvement transsexuel.

« Je leur ai dit que je ne me sentais pas à l’aise de faire cela et que j’étais chrétienne », a-t-elle déclaré.

Ensuite, Arunt dit qu’un autre client a insisté pour qu’elle fasse un don d’argent pour l’organisation Black Lives Matter et qu’elle en fasse la promotion.

« Ils voulaient que je gagne un paquet d’argent pour l’organisation et que je fasse de la publicité pour elle, mais cela m’a semblé bizarre et manipulateur, alors je n’ai pas voulu le faire ».

C’est alors que le monde d’Arunt s’est soudainement effondré. Cela s’est produit alors qu’elle se rendait à Regent pour le semestre d’automne. « Mon téléphone a commencé à exploser avec des messages et des avertissements de gens », dit-elle.

La communauté des animateurs s’est rapidement retournée contre elle, commençant ce qu’on appelle un « official callout » qualifiant ses vues de « vues transphobes et homophobes« .

Cela a conduit à un document en ligne de six pages avec des liens vers des captures d’écran et des messages sur les médias sociaux détaillant ses soi-disant crimes.

De nombreuses vidéos ont montré ce qu’elle avait fait ainsi que sa réponse aux critiques, dans laquelle elle ne répondait pas directement à leurs allégations mais se concentrait sur le partage de l’Evangile.

Le pasteur Lance Bacon enseigne à l’université Regent et est devenu le mentor d’Arunt. Il admire la façon dont elle a répondu et les questions qu’elle lui a posées.

« J’ai été très chanceux qu’elle ne me demande pas comment trouver un avocat, ou encore que puis-je faire pour mes revenus et protéger mes droits, mais plutôt comment puis-je m’assurer que je répondrai en tant que chrétienne et que j’utiliserai cette opportunité pour laisser Dieu me faire grandir et montrer l’amour chrétien -« , a-t-il déclaré.

Malgré les demandes de ses critiques en ligne, Arunt ne s’excusera pas. Ainsi, la communauté des animateurs qui s’enthousiasmait pour son travail et lui commandait des œuvres, l’a maintenant mise sur liste noire.

« En ce qui concerne mon entreprise, je crois qu’elle est détruite« , a-t-elle déclaré. Mais Arunt ne renonce pas à son éducation.

« Le Seigneur m’a dit d’aller à l’Université Régent, donc je vais continuer à aller à l’Université jusqu’à ce que le Seigneur ferme cette porte », a-t-elle expliqué.

Et elle pense qu’Il utilisera la campagne de haine à ses fins.

« On dirait que de l’extérieur, j’ai perdu, mais je pense vraiment que c’est une victoire pour le Seigneur. Si cela a pu aider une personne à trouver le Christ, alors cela vaut la peine pour moi de perdre toute mon entreprise – et je le pense vraiment », a-t-elle déclaré.

Version originale : « A Costly Decision: Christian Animator’s Business ‘Destroyed’ for Declining to Draw Trans Flag » par Heather Sells/CBN News traduit de l’anglais par Isabelle Goepp

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter