Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’Afrique du Sud fait ses derniers adieux à Desmond Tutu

Le président Cyril Ramaphosa a fait l’éloge samedi de l’archevêque Desmond Tutu, qu’il a qualifié de « boussole morale » et de « conscience nationale », alors que l’Afrique du Sud faisait ses adieux à cet icône de la lutte contre l’apartheid lors de funérailles nationales.

« Notre défunt père était un croisé dans la lutte pour la liberté, la justice, l’égalité et la paix, non seulement en Afrique du Sud, son pays natal, mais aussi dans le monde entier », a déclaré Cyril Ramaphosa au cours d’un éloge funèbre dans la cathédrale Saint-Georges du Cap, où Desmond Tutu a prêché pendant des années contre l’injustice raciale.

Le président a ensuite remis le drapeau national à la veuve de l’archevêque anglican, Nomalizo Leah, connue sous le nom de « Mama Leah ».

Desmond Tutu, dont le décès dimanche dernier à l’âge de 90 ans a déclenché une vague d’hommages dans le monde entier, avait reçu le prix Nobel de la paix en 1984 pour son opposition non violente à la domination de la minorité blanche en Afrique du Sud.

Son corps sera incinéré, puis ses cendres seront enterrées derrière la chaire de la cathédrale lors d’une cérémonie privée

Des posters grandeur nature de Desmond Tutu, les mains jointes, ont été placés à l’extérieur de la cathédrale où le nombre de fidèles autorisés a été réduit conformément aux mesures contre le COVID-19.

L’archevêque de Canterbury, Justin Welby, a déclaré dans un message enregistré: « Les gens ont dit ‘quand nous étions dans l’obscurité, il a apporté la lumière’ et cela (…) a éclairé les pays du monde entier qui luttent contre la peur, les conflits, la persécution, l’oppression. »

LA NATION ARC-EN-CIEL

Éminemment respecté pour son intégrité morale, Desmond n’a jamais cessé de se battre pour sa vision d’une « nation arc-en-ciel » dans laquelle toutes les cultures sud-africaines pourraient vivre en harmonie.

Des centaines de personnes ont fait la queue jeudi et vendredi pour lui rendre un dernier hommage alors que son corps était exposé dans la cathédrale.

En tant qu’archevêque du Cap, Desmond Tutu a fait de Saint-George la « cathédrale du peuple », un refuge pour les militants anti-apartheid dans les années 1980 et 1990 lorsque les forces de sécurité ont brutalement réprimé le mouvement démocratique.

Une centaine de personnes ont suivi les funérailles sur un grand écran en face de l’hôtel de ville.

« Nous sommes venus rendre un dernier hommage à notre père Tutu. Nous aimons notre père, qui nous a enseigné l’amour, l’unité et le respect de l’autre », a déclaré Mama Phila, une rastafari de 54 ans, drapée dans les couleurs vert, rouge et jaune du mouvement.

(Reportage Wendell Roelf, avec Nqobile Dludla, rédigé par James Macharia Chege, version française Laetitia Volga)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI000MJ-FILEDIMAGE

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Desmond Tutu

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter