Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Éternellement maintenant …

Nous sommes dans des temps plus que difficiles, des temps de séductions, des temps où l’amour se refroidit …

Jésus ne nous a pas laissé au dépourvu car Il nous a averti : « Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » (Mat 24 v 11-13)

Nous ne connaissons pas le jour ou l’heure à laquelle Jésus reviendra : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. » (Mat 24 v 36)

… mais nous savons que cela arrivera : « Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez–vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » (Actes 1 v 10-11)

C’est pourquoi il nous faut veiller et nous tenir prêts : « Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez–le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi, tenez–vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » (Mat 24 v 42-44)

Alors même que les temps se font de plus en plus difficiles et que de toute part, la foi, l’amour et la Vérité sont plus que jamais attaqués en ces jours mauvais, il nous faut nous consoler les uns les autres avec ces paroles car son retour est proche: « Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui–même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » (1 Thess 4 v 16-18)

En attendant ce jour où nous serons toujours avec Lui, nous devons répondre à Son appel. Paul, s’adressant à Timothée, lui dit : « Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus–Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. » (2 Tim 4 v 1-2) « Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère. » (2 Tim 4 v 5)

Faire l’œuvre d’un évangéliste … ce débordement intérieur qui parle plus fort que n’importe quelle prédication, le jaillissement de cette source qui vit en nous pour répandre le parfum de Christ, cet amour inconditionnel du Père qui vit en nous au travers de Son Fils qui est le rayonnement de sa gloire.

Paul vivait de la révélation de Jésus-Christ. Il gardait précieusement ce dépôt comme un trésor. Il avait conscience que cette huile gardée en lui, dans ce vase de terre fragile et éphémère, était bien plus important que ce que le monde propose. Il savait, averti par l’Esprit, qu’il viendrait un temps où les hommes ne supporteraient plus d’entendre ce que l’Esprit veut dire à l’Église … « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (2 Tim 4 v 3-4)

Le retour de Christ est imminent. Paul, tout comme les apôtres de l’époque, en était intimement convaincu. Ils étaient absolument certains que cela se produirait de leur vivant. Avaient-ils tort ? Leur conviction était-elle erronée ?

Non, je ne le crois pas. Leur montre était belle et bien réglée, mais pas selon le « timing » de l’esprit de ce monde.

L’homme nouveau marchant selon l’Esprit, reçoit en lui les arrhes de l’Esprit. C’est ce fameux dépôt dont Paul parle à Timothée. Ce dernier est une avance, les prémices, une porte ouverte sur l’Éternité. Cette marche par l’Esprit est une réalité à laquelle tout enfant de Dieu est appelé. Une réalité où ce qui arrivera est déjà arrivé et où seul l’instant présent compte. C’est le temps de Dieu. Lorsque nous vivons dans cette réalité de la foi, nous ne nous conformons plus au siècle présent, mais nous sommes renouvelés dans notre intelligence et alors nous voyons le royaume de Dieu.

Sur la montre du cœur de Paul et des apôtres était indiquée l’heure du retour de Christ …

… et cette heure est : Éternellement maintenant.

 

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter