Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Dieu peut-il protéger les chrétiens du coronavirus ?

Dans le contexte actuel de pandémie du Covid-19, vous êtes nombreux à nous demander comment, en tant que chrétiens, vous pouvez échapper au coronavirus. Dieu peut-il protéger ses enfants de cette maladie ? Afin de répondre à cette question, je vais vous inviter à considérer une promesse que Dieu a faite aux Israélites alors qu’il les conduisait hors d’Egypte et qui concerne aussi les chrétiens.

« Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens ; car je suis l’Éternel, qui te guérit. » (Exode 15 :26)

Quand Dieu conduisit le peuple d’Israël hors d’Égypte, Il lui promit qu’il ne souffrirait d’aucune maladie dont il a frappé les Égyptiens. Dieu garantissait une absence de maladie aux Israélites, à condition qu’ils écoutent attentivement la voix de l’Éternel, qu’ils fassent ce qui est droit à ses yeux, qu’ils prêtent l’oreille à ses commandements, et qu’ils observent toutes ses lois.

Adoptons les gestes barrières

Dieu s’est engagé à mettre au service des croyants sa toute-puissance miséricordieuse et leur épargner des maladies des Égyptiens, à condition qu’ils obéissent à ses lois, dont celles en lien avec des mesures préventives contenues dans le livre du Lévitique (le lavage des mains, la mise en quarantaine, le confinement, etc.).
Non seulement les instructions divines étaient exemptes de pratiques nuisibles, mais elles contenaient de nombreuses recommandations positives et détaillées qui peuvent protéger ceux des croyants qui les appliquent.
Pendant des siècles, la lèpre et la peste ont tué d’innombrables millions d’Européens.
Au cours du XIVe siècle seulement, la peste coûta la vie à une personne sur quatre: à soixante millions d’humains. C’était le plus grand désastre jamais enregistré dans l’histoire. Voici le rapport du docteur George Rosen, professeur d’hygiène à l’Université de Columbia :

« Balayant tout devant soi, ce fléau apportait panique et confusion… Les cadavres étaient jetés pêle-mêle dans d’immenses fosses creusées en toute hâte, et des corps en voie de putréfaction traînaient presque partout dans les maisons ou dans les rues. Le fossoyeur et le médecin étaient jetés dans la même fosse commune. Le testateur et ses héritiers, avec les exécuteurs testamentaires, étaient déversés de la même charrette, dans le même trou. »

Quelle fut la force qui parvint à maîtriser ces fléaux du Moyen Age ? George Rosen nous donne la réponse:

« L’initiative fut prise par l’Eglise, puisque la Faculté n’avait rien à offrir. L’Eglise prit comme principe directeur la notion de contagion telle qu’elle est décrite dans l’Ancien Testament… Cette idée et ses conséquences pratiques sont définies avec clarté dans le livre du Lévitique… Une fois la lèpre identifiée, le malade devait être isolé et exclu de la communauté…. Suivant les préceptes établis dans le Lévitique, l’Eglise entreprit la tâche de combattre la lèpre… Elle accomplit le premier exploit-dans l’éradication systématique de la maladie. »

Les chrétiens devraient donc montrer l’exemple en adoptant les gestes barrières décrits ci-dessus :

Et si ça ne suffit pas, Dieu agira…
La lutte contre les maladies chroniques et infectieuses nécessite les approches de prévention et de thérapeutique. C’est la conjonction des efforts faits dans ces deux domaines qui permet d’identifier des facteurs de risques contrôlables, comprendre leur mécanisme d’action et de développer des médicaments et des stratégies de traitement innovantes.

Dans un premier temps, Dieu nous a donné un ensemble de commandements et de lois que nous devons observer pour prévenir l’apparition de certaines maladies. Et si malgré tout nous tombons malade, Dieu se révèle comme étant Yahvé-Rapha, c’est-à-dire « l’Éternel qui guérit ».
Aujourd’hui encore, des malades sont guéris par la foi dans la puissance de Dieu. Nous avons le droit, lorsque nous sommes malades, de chercher la guérison par les différents moyens disponibles, qu’ils soient médicaux ou non-médicaux, physiques ou spirituels. Dieu peut nous l’accorder dans sa grâce, avec ou sans médicaments.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter