Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Celui qui flatte son prochain tend un filet sous ses pas – Proverbes 29:5

Les flatteurs poussent les gens à ne pas rester sur leurs gardes, et les trahissent en les incitant à mener une conduite insensée. « Celui qui reprend les autres trouve ensuite plus de faveur que celui dont la langue est flatteuse » (Proverbes 28 :23). Après réflexion, la majorité des personnes aura une meilleure opinion d’un réprobateur fidèle, plutôt que d’un flatteur hypocrite.

La Bible nous montre que la flatterie peut prendre différentes formes.

La flatterie est le défaut de ceux qui veulent à tout prix se ménager un supérieur. Sous le terme hébreu khâlaq, très caractéristique en ce qu’il représente la langue « unie, facile, glissante », l’Ancien Testament le dénonce et le condamne de diverses manières (Psaumes 5 :10 ; 12 :3 ; Daniel 11 :32 ; Proverbes 26 :28 ; 28 :23 ; 29 :5), et en particulier les flatteries vénales de « l’étrangère » (Proverbes 2 :16 ; 6 :24 ; 7 :5).

D’autres textes bibliques soulignent davantage dans la flatterie la servilité trompeuse (Psaumes 66 :3 ; 81 :16), les paroles qui briguent la faveur (Proverbes 19 :6), ou qui entassent les épithètes élogieuses (Job 32 :21). C’est dans ce dernier sens que les louanges doucereuses des séducteurs sont dénoncées dans les épîtres.

« Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre ; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. » (Romains 16 :18)

« Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt. » (Jude 1 :16)

Le terme flatterie (kolakia) évoqueles procédés tortueux des arrivistes ambitieux d’influence (1 Thessaloniciens 2 :5). Quand on sait combien les rhéteurs de l’époque y recouraient fréquemment, dans des vues intéressées, on comprend l’importance extrême qu’il y avait pour l’apôtre à répudier entièrement non seulement toute tentative de ce genre, mais aussi toute insinuation de la part des adversaires.

La flatterie est surtout un péché de courtisans (exemples : 2 Samuel 14 :17-20 ; Daniel 6 :7 ; Actes 12 :22), d’intrigants (exemples : Absalom, 2 Samuel 15 :2-6 ; les Pharisiens, Marc 12.14), ou de faux prophètes cherchant à plaire aux hommes plutôt qu’à Dieu(1 Rois 22 :13).

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter