Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le Mexique accorde l’asile politique à Evo Morales

MEXICO (Reuters) – Le Mexique a accordé lundi l’asile politique au président bolivien démissionnaire Evo Morales, a annoncé le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard.

Mexico estime qu’Evo Morales, qui a annoncé dimanche sa démission, a été victime d’un coup d’Etat.

Marcelo Ebrard a déclaré que la vie de Morales était menacée et que la décision de lui accorder l’asile s’inscrivait dans une longue tradition mexicaine d’accueil des exilés politiques.

A la suite de l’effondrement de son gouvernement dimanche, Evo Morales a déclaré que des « groupes violents » s’étaient attaqués à son domicile.

A lire aussi : Evo Morales démissionne en Bolivie et Le Mexique prêt à offrir l’asile à Evo Morales

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard (photo) a déclaré dimanche que le Mexique était disposé à offrir l'asile au contesté président bolivien Evo Morales, qui a annoncé dans la journée qu'il allait démissionner après que l'armée lui a recommandé de quitter le pouvoir et sous la pression de la rue. /Photo prise le 4 août 2019/REUTERS/Luis Cortés

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard (photo) a déclaré dimanche que le Mexique était disposé à offrir l’asile au contesté président bolivien Evo Morales, qui a annoncé dans la journée qu’il allait démissionner après que l’armée lui a recommandé de quitter le pouvoir et sous la pression de la rue. /Photo prise le 4 août 2019/REUTERS/Luis Cortés

Aucune indication n’a été donnée sur l’endroit où s’est réfugié le chef de l’Etat démissionnaire, même si l’on pense qu’il a emprunté l’avion présidentiel pour se rendre dans son bastion de la province de Chapare.

« Sa vie et son intégrité sont en danger », a déclaré Marcelo Ebrard à des journalistes. « Nous allons immédiatement informer le ministère bolivien des Affaires étrangères qu’en vertu du droit international, il doit bénéficier d’un sauf-conduit. »

Le Mexique a élu l’an dernier un président de gauche et s’est rapproché de plusieurs autres gouvernements de même couleur politique en Amérique latine.

(Daina Beth Solomon; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Voir aussi :

A lire aussi:

Evo Morales

Marcelo Ebrard

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter