Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Tennis : l’Australie annule le visa de Novak Djokovic

Le numéro 1 mondial vient de se voir annuler le visa d’entrée en Australie. Il risque ainsi de manquer la participation au premier tournoi du Grand chelem de la saison…

 Alors qu’il s’était vu accorder une dérogation spéciale afin de participer à l’Open d’Australie, premier tournoi majeur de la saison, Novak Djokovic vient de voir son visa d’entrée sur le territoire australien annulé, faute de « documents nécessaires ». Le service fédéral des douanes de l’Etat de Victoria, dont Melbourne est la capitale, a justifié cette annulation en publiant un communiqué : « M. Djokovic n’a pas fourni les éléments appropriés pour entrer en Australie. Les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d’un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d’Australie. »

Cette annonce vient mettre fin au suspense, après que le champion serbe a été retenu pendant plusieurs heures à l’aéroport de Melbourne, interdit qu’il est de pénétrer sur le territoire australien. Son téléphone personnel lui a été retiré, avec interdiction de communiquer avec qui que ce soit. Novak Djokovic a été maintenu à l’isolement dans l’une des salles de l’aéroport, celle-ci étant permanemment maintenue sous surveillance par deux policiers.

L’affaire fait grand bruit en Australie où, après la dérogation médicale qui avait été accordée à Djokovic par les organisateurs de l’Open d’Australie, l’opinion nationale s’était révélée particulièrement vexée. Le Courier Mail a d’ailleurs produit une Une très remarquée, « You must be Djoking » (« Vous devez certainement plaisanter »). Faisant ainsi un jeu de mot entre « joke » (blague) et le nom Djokovic. Il a poursuivi en parlant du « choc du Novax ». Autre jeu de mots entre Novak et Vaccin…

De son côté, le champion serbe, inconditionnel fervent de l’anti-vaccination contre le Covid-19, bénéfice d’un soutien total de la part de son père. Srdjan Djokovic considère son fils comme le « champion du monde libre », et demande au peuple serbe de l’accueillir en grandes pompes si jamais son rapatriement était mis à exécution.
Le président serbe, Aleksandar Vucic, y est allé dans le même sens à travers un communiqué publié mercredi soir : « En accord avec les standards du droit international, la Serbie se battra pour Novak Djokovic, pour la justice et pour la vérité. Novak est fort, comme tout le monde le sait. »

L’affaire Djokovic, puisqu’il est convenu de l’appeler ainsi, fera les choux gras jusqu’au début officiel du tournoi, qui commencera le lundi 17 janvier. En attendant, les avocats du « Joker » ont lancé un appel pour contester la décision de ce refus de visa, et un sursis a été accordé à leur client jusqu’à lundi prochain.

Novak Djokovic est actuellement le numéro 1 mondial du tennis masculin. Avec Rafael Nadal et Roger Federer, ils sont considérés comme les trois meilleurs joueurs de tennis de tous les temps. Actuellement à 20 titres majeurs chacun, l’Open d’Australie est une occasion en or pour passer enfin devant ses deux concurrents, lui qui n’a jamais obtenu les mêmes faveurs du public ni la même reconnaissance que ses deux pairs.
Si jamais il participe à cette compétition, Novak Djokovic sera une fois de plus un grandissime favori de l’épreuve, lui qui a déjà été vainqueur de ce prestigieux trophée à neuf reprises…

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Cet article a été publié sur www.chretiens.info

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter