Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Successeur de Paul Delevoye, Laurent Pietraszewski plongé dans le chaudron des retraites

PARIS (Reuters) – Le député La République en marche (LaRem) Laurent Pietraszewski a succédé mercredi à Jean-Paul Delevoye au gouvernement, où il se voit confier la tâche épineuse de défendre la réforme des retraites en plein mouvement de grèves et de manifestations d’une ampleur inédite depuis le début du quinquennat Macron.
Ce quasi-novice en politique, élu en 2017 après une carrière à Auchan, doit se frotter dès ce mercredi aux impératifs que lui imposent ses nouvelles fonctions de secrétaire d’Etat, avec des premières rencontres avec les partenaires sociaux.
« Je veux ici les assurer de mon entière disponibilité et tiens d’ores et déjà à leur redire mon attachement au rôle et à la responsabilité qu’ils ont à nos côtés pour réfléchir à la construction du nouveau système de retraites », a-t-il déclaré lors de la passation de pouvoirs avec Jean-Paul Delevoye, emporté par des révélations sur ses activités parallèles.
L’ex-porte-parole du groupe LaRem à l’Assemblée a également insisté sur la « continuité » avec son prédécesseur, « indispensable pour poursuivre le dialogue social ».
Le Premier ministre Edouard Philippe a convié les organisations syndicales et patronales à des discussions à Matignon, où sont attendus mercredi, à tour de rôle, les dirigeants de l’Unsa, de la CGT, de la CFDT, de Force ouvrière ou du Medef.
Cette nomination intervient au lendemain d’une troisième journée de grèves et de manifestations, qui ont réuni 615.000 personnes partout en France, selon le décompte du ministère de l’Intérieur.
Dans la foulée, l’intersyndicale a appelé à une nouvelle mobilisation le 19 décembre et balayé l’hypothèse d’une trêve pour les fêtes de fin d’année.
Les syndicats les plus contestataires, CGT en tête, continuent à réclamer le retrait pur et simple de la réforme tandis que les centrales réformistes, dont la CFDT, ne rejettent qu’une partie des mesures gouvernementales, en premier lieu l’instauration d’un âge pivot à 64 ans.
Après la première journée de mobilisation, le 5 décembre, Laurent Pietraszewski soulignait que le gouvernement n’envisageait pas de retirer son projet, tout en indiquant que des retouches pouvaient être apportées.
« Le gouvernement ne s’arc-boutera pas sur une bascule en 2025. Des points peuvent bouger », déclarait-il sur franceinfo. « Il y a certainement des marges de manoeuvre autour de la transition. »
Jean-Paul Delevoye a démissionné lundi après une semaine de révélations en série sur des fonctions qu’il a occupées, sans toujours les déclarer comme il se doit à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
(Jean Terzian, Marine Pennetier, Caroline Pailliez et Simon Carraud, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter