Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Retraites: Des manifestants perturbent une sortie d’Emmanuel Macron au théâtre

Des opposants à la réforme des retraites ont mené vendredi soir une nouvelle action « coup de poing » en tentant de pénétrer dans le théâtre parisien des Bouffes du Nord où Emmanuel et Brigitte Macron assistaient à une représentation.

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant le théâtre aux cris de « Macron démission » après avoir été informés sur Twitter de la présence du président de la République dans la salle du Xe arrondissement, montrent des images diffusées sur les réseaux sociaux.

« Il y a eu une tentative d’intrusion dans le théâtre mais le couple présidentiel a pu assister jusqu’au bout à la pièce et a quitté les lieux en voiture vers 22h00 sous escorte policière », précise-t-on dans l’entourage du président de la République.

« Le président continuera à se rendre à des représentations théâtrales comme il en a l’habitude. Il veillera à défendre la liberté de création, afin qu’elle ne soit pas perturbée par des actions politiques violentes. »

Le journaliste et militant Taha Bouhafs, qui avait signalé la présence du chef de l’Etat sur Twitter, a été placé en garde à vue dans la nuit du chef de participation à un groupement formé en vue de commettre des dégradations ou des violences, a-t-on appris de source judiciaire.

« Je suis actuellement au théâtre des bouffes du Nord (Métro La Chapelle) – 3 rangées derrière le président de la république. Des militants sont quelque part dans le coin et appelle(nt) tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare… la soirée risque d’être mouvementée », avait twitté Taha Bouhafs.

Ce nouvel épisode de la contestation contre la réforme des retraites, qui est entrée samedi dans son 45e jour, s’ajoute à d’autres actions « coup de poing » des opposants au projet gouvernemental qui ont également bloqué vendredi les accès au musée du Louvre et fait irruption au siège de la CFDT à Paris.

Sur franceinfo samedi, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire Emmanuelle Wargon a déploré cette détérioration du climat social.

« On peut ne pas être d’accord, c’est normal (…) mais il faut retrouver le respect (…) de base qui permet à une vie démocratique de s’exercer. Sinon, c’est quoi, c’est l’insurrection ? Et une fois qu’on a renversé le gouvernement, le nouveau gouvernement, il arrive comment ? Par la volonté de qui ? » a déclaré la secrétaire d’Etat.

« Ce qui s’est passé aux Bouffes du Nord est inacceptable », a réagi la députée LaRem Aurore Bergé sur Twitter. « La démocratie n’est pas, et ne sera jamais, la force et la violence qui font loi. »

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter