Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Les Chefs d’Etat du G5 Sahel déterminés à en finir avec la multiplication des attaques terroristes

Nouakchott, la capitale d’Etat de la Mauritanie a abrité le 6ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel, le 25 février 2020. L’enjeu principal de cette rencontre est l’intensification de la lutte contre le terrorisme dans cette partie de l’Afrique. L’actualité récente montre pourtant une recrudescence des violences qui contraste avec un recul des appuis.

Les Présidents du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie ont examiné la situation sécuritaire dans les 5 pays. Ils ont condamné avec fermeté les récentes attaques terroristes, tant contre les cibles militaires que contre les populations civiles, y compris dans les lieux de culte. D’après les Nations Unies, les violences jihadistes et communautaires ont fait environ 4000 morts au Mali, au Burkina Faso et au Niger en 2019.

Les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont réaffirmé leur ferme détermination à mettre fin à la multiplication et à l’expansion des attaques terroristes. Et faisant le constat de la crise sans précédent née de la dégradation de la sécurité dans l’espace G5 Sahel, ils ont appelé la communauté internationale à soutenir les Etats de cette partie du continent africain à faire face à la crise humanitaire.

Néanmoins, ce Sommet se tient dans un contexte plutôt marqué par un renforcement de l’appui de la France à l’inverse d’un repositionnement stratégique des Etats-Unis. Le G5 Sahel lui-même peine à produire des résultats conséquents. C’est sans doute ce qui a fait dire au Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, que « nous avons un besoin pressant de victoires concrètes contre le terrorisme. Répondre à ce besoin existentiel est le vrai défi de ce Sommet. »

Roch Marc Christian Kaboré, Président sortant du G5 Sahel, a fait le constat d’une « crise humanitaire sans précédent au Sahel. » Son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à qui il a passé le témoin à l’occasion de ce Sommet, a estimé que « le Sahel requiert plus que jamais une attention accrue et coordonnée de la part des Etats de la région et de la communauté internationale pour endiguer la spirale de la violence. »

Le prochain Sommet ordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel se tiendra en février 2021 à N’Djaména, au Tchad.

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter