Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le chanteur Koffi Olomidé condamné à huit ans de prison

La cour d’appel de Versailles a requis huit ans de prison ferme contre la star congolaise Koffi Olomidé. Le chanteur est accusé d’agressions sexuelles et de séquestration sur quatre de ses anciennes danseuses…

Pour la première fois ce lundi 25 octobre, Koffi Olomidé s’est publiquement exprimé lors du procès qui l’oppose à quatre de ses ex-danseuses, lesquelles l’accusent de séquestration et d’agressions sexuelles à répétition. Les faits présumés se seraient déroulés entre 2002 et 2006.
Face à la barre, et devant une quarantaine de manifestants d’origine congolaise qui réclamaient sa condamnation, Koffi Olomidé s’est montré désemparé. Les quatre danseuses, assises au premier rang, n’ont cessé de multiplier les accusations. Entre autres, elles se plaignent d’avoir été enfermées dans un pavillon gardé à Paris, lors de tournées françaises de la star, et d’y avoir été forcées d’avoir des relations sexuelles avec celui qu’elles appelaient alors « président ». L’une des plaignantes a même été déclarée mineure au moment des faits, et pourtant Koffi Olomidé avait été condamné à deux ans de prison avec sursis dans un premier procès, lequel procès vient d’être requalifié par la partie civile de « naufrage ».

Face à ces femmes éplorées, la star de la rumba congolaise a tout nié en bloc. Vêtu d’un pull clair et d’une veste marron, « Mopao » s’est défendu de sa voix grave. Il a assuré que ces femmes allaient librement sur les Champs-Elysées, et que parfois elles demandaient qu’on les y accompagne. Il reconnaît tout même avoir eu un « droit de regard » sur ces danseuses concernant leurs divers déplacements, mais assure que c’était uniquement pour vérifier qu’elles ne chercheraient pas à rester en France à l’issue de la tournée […]
Concernant les accusations de viols et de rapports sexuels non consentants, l’homme aux lunettes noires s’est dit interloqué face à de telles déclarations : « C’est faux, c’est tout fauxà aucun moment je n’étais seul avec ces filles. Comment vous pouvez faire l’amour dans un studio ? J’hallucine ! Il y a des ingénieurs du son, il y a des assistants... »

Pour l’avocat de Koffi Olomidé, Me Antoine Vey, ce procès vise surtout à casser la carrière du chanteur et à ternir son image. « Il n’y a absolument aucun élément matériel accréditant les dires des plaignantes », a-t-il déclaré, avant de plaider purement et simplement la relaxe de son client.

 Rappelons que Koffi Olomidé, de son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, est âgé de 65 ans et représente une immense icône musicale sur le continent africain. Ces accusations qui ont été déposées entre 2007 et 2013, viennent davantage écorner l’image de ce monument continental qui vit désormais en France, et qui n’en est pas à son premier scandale du genre.
Koffi Olomidé a déjà été condamné en 2012 dans son propre pays, la RDC, pour des faits de violence. Il avait aussi été expulsé du Kenya en 2016 après avoir donné un coup de pied à l’une de ses danseuses.
Le parquet de Versailles, qui réclame huit ans de prison ferme, a mis le jugement en délibéré pour la date du lundi 13 décembre.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

Cet article a été publié sur www.chretiens.info

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter