Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

La centrale de Fessenheim mise à l’arrêt à partir de samedi

EDF lancera samedi l’arrêt du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) en vue d’un arrêt complet du site le 30 juin dans le cadre du rééquilibrage de la production d’électricité en France entre le nucléaire et les sources d’énergie renouvelables.

Un décret gouvernemental abrogeant l’autorisation d’exploiter cette centrale nucléaire, la plus ancienne du pays, conformément à un calendrier annoncé en septembre dernier, a été publié mercredi au Journal officiel.

« Cet événement, annoncé et repoussé de manière récurrente par les précédents gouvernements, (…) constitue une première étape dans la stratégie énergétique de la France, qui vise un rééquilibrage progressif entre l’électricité d’origine nucléaire et l’électricité d’origine renouvelable tout en poursuivant la baisse des émissions de gaz à effet de serre issues de la production d’électricité grâce à la fermeture des centrales à charbon d’ici 2022 », déclare Matignon dans un communiqué.

Cette décision s’inscrit dans le cadre du projet du gouvernement de réduire la part du nucléaire de 75% à 50% dans la production d’électricité du pays d’ici 2035.

Pour atteindre cet objectif, 14 des 58 réacteurs du parc actuel seront arrêtés d’ici à cette date, dont les deux unités de Fessenheim.

Deux réacteurs seront arrêtés en 2027-2028 mais deux pourraient également l’être dès 2025-2026 si les voisins européens de la France accélèrent leur transition énergétique, pour un total de quatre à six unités fermées avant 2030.

EDF sera indemnisé par l’Etat à hauteur de 400 millions d’euros pour la fermeture de la centrale de Fessenheim, des versements supplémentaires pouvant également intervenir ultérieurement.

Interrogée mercredi sur RMC, Elisabeth Borne a assuré que la fermeture de Fessenheim n’entraînerait aucune suppression d’emploi.

« On s’est assuré auprès d’EDF que tous les salariés de la centrale retrouveront un emploi », a dit la ministre de la Transition écologique. « Il n’y aura aucune perte d’emploi. Les salariés d’EDF seront tous reclassés, il y aura un accompagnement particulier pour les sous-traitants et aussi un accompagnement pour les commerçants. »

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter