Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Guerre des nerfs entre Erdogan et Macron sur l’Otan

PARIS (Reuters) – Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’en est pris violemment vendredi à Emmanuel Macron pour ses propos controversés sur l’Otan, estimant que c’était le président français, non l’Alliance atlantique, qui était en état de « mort cérébrale ».

Cette déclaration, d’une virulence rare entre alliés traditionnels, a suscité la colère de l’Elysée, qui a annoncé en retour la convocation au Quai d’Orsay de l’ambassadeur turc en poste à Paris.

« L’ambassadeur de Turquie en France, M. Ismail Hakki Musa, a été convoqué ce vendredi soir au ministère de l’Europe et des affaires étrangères, après les propos inacceptables des autorités turques, qui n’ont pas leur place dans la relation franco-turque et ne peuvent se substituer au dialogue nécessaire entre les deux pays », dit le ministère dans un communiqué diffusé dans la soirée.

Le président français a provoqué une onde de choc en jugeant dans une interview parue le 7 novembre dans The Economist que l’Otan était en état de « mort cérébrale » et devait redéfinir ses orientations stratégiques.

Ce diagnostic est loin de faire l’unanimité au sein de l’Alliance.

« Je m’adresse à M. Macron de Turquie et je le dirai à l’Otan : tu devrais d’abord vérifier toi-même que tu n’es pas en état de mort cérébrale », a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours à Istanbul.

« Ce ne sont pas des déclarations, ce sont des insultes », rétorque-t-on à l’Elysée. « Nous attendons du président Erdogan qu’il clarifie les choses. »

La tension s’est accrue à l’approche du sommet anniversaire des 4 et 5 décembre à Londres, avec de nouvelles critiques du président français envers l’Otan, à l’issue d’un entretien jeudi à l’Elysée avec le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg. Il a accusé Ankara d’avoir mis ses alliés devant le « fait accompli » lors de son offensive contre les milices kurdes dans le Nord-Est syrien en octobre dernier.

(Ezgi Erkoyun et Ali Kucukgocmen à Istanbul, Michel Rose et JohnIrish à Paris, version française Simon Carraud, Sophie Louet et Jean-Philippe Lefief)

tagreuters.com2019binary_LYNXMPEFAS1B0-BASEIMAGE

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter