Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Conflit Chine-USA : L’ambassadeur américain Terry Branstad est convoqué

La Chine exhorte vivement les Etats-Unis à corriger leur erreur et à prendre un nouveau départ, à ne pas faire entrer la loi en vigueur et à cesser immédiatement de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong et de s’ingérer dans les autres affaires intérieures de la Chine, a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Le Yucheng.

BEIJING, 28 novembre (Xinhua) — Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Le Yucheng a convoqué jeudi l’ambassadeur des Etats-Unis en Chine, Terry Branstad, pour déposer des représentations solennelles et protester fermement contre la promulgation par les Etats-Unit de la soi-disant Loi 2019 sur les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong.

« La Chine exhorte vivement les Etats-Unis à corriger leur erreur et à prendre un nouveau départ, à ne pas faire entrer la loi en vigueur et à cesser immédiatement de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong et de s’ingérer dans les autres affaires intérieures de la Chine, afin d’éviter de nuire davantage aux liens bilatéraux et à la coopération dans des domaines importants entre la Chine et les Etats-Unis », a indiqué M. Le.

Face à cette mauvaise décision prise par les Etats-Unis, la Chine adoptera des contre-mesures, et les Etats-Unis devront supporter toutes les conséquences susceptibles d’en découler, a-t-il noté.

La promulgation par les Etats-Unis de la soi-disant Loi 2019 sur les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong est une ingérence majeure dans les affaires de Hong Kong, qui font partie des affaires intérieures de la Chine. Elle constitue également une grave violation du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales. Il s’agit d’une action hégémonique flagrante, a déclaré M. Le, notant que le gouvernement et le peuple chinois exprimaient leur forte indignation et leur ferme opposition.

Hong Kong fait partie de la Chine. Les affaires de Hong Kong ont trait aux affaires intérieures de la Chine et ne souffrent aucune ingérence de quelque gouvernement étranger ou force extérieure que ce soit, a-t-il poursuivi.

Le gouvernement chinois a une détermination inébranlable à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement de la nation, à mettre en œuvre le principe « un pays, deux systèmes » et à s’opposer à l’ingérence de toute force extérieure dans les affaires de Hong Kong, a souligné M. Le.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter