Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Bruno Le Maire : L’âge pivot éclipse les « avancées sociales majeures » de la réforme des retraites

PARIS (Reuters) – Bruno Le Maire a regretté lundi matin que la question de l’âge pivot éclipse les « avancées sociales majeures » de la réforme du système des retraites alors que le mouvement de contestation, particulièrement sensible dans les transports, en est à son douzième jour.

Censé atteindre progressivement 64 ans en 2027, l’âge pivot est présenté par l’exécutif comme une modalité nécessaire à l’équilibre financier du futur système universel de retraite par répartition par points. La CFDT le considère comme une « ligne rouge » qui n’aurait pas dû être franchie.

« J’ai toujours été favorable à l’équilibre financier, et l’âge pivot est une solution qui est raisonnable », a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances sur RMC et BFM TV.

« Je défends la solution que nous avons retenue (…) mais je ne voudrais pas que cet âge pivot, qui est une simple modalité d’équilibre financier, efface toutes les avancées sociales majeures de cette transformation des retraites », a poursuivi Bruno Le Maire.

« Je regrette que cet âge pivot éclipse aujourd’hui les avancées sociales majeures que porte cette réforme des retraites », a-t-il insisté.

Le ministre de l’Economie et des Finances a jugé par ailleurs que les menaces qui pèsent sur le trafic ferroviaire pour les fêtes de Noël n’étaient « pas à la hauteur de l’Histoire » de la SNCF.

« Je dis à chaque cheminot qui m’écoute, ce n’est pas à la hauteur de votre histoire, ce n’est pas à la hauteur de ce que vous êtes et ce n’est pas à la hauteur des chemins de fer français », a-t-il dit.

« Pendant la période de Noël, les trains doivent circuler, pas pour le gouvernement, pour la CGT ou pour qui que ce soit, ils doivent circuler pour les Français, parce que les trains, c’est la France, et que pendant la période de Noël, pendant cette période de fête familiale, tous les trains doivent circuler », a poursuivi Bruno Le Maire, soulignant: « Ce conflit pèse sur le moral des Français. »

Plus tôt sur France 2, son homologue chargée de la Transition et des Transports, Elisabeth Borne, a jugé « clairement irresponsable » d’appeler à la grève pendant les vacances de Noël.

« J’en appelle vraiment à la responsabilité des agents de la SNCF et de la RATP », a dit la ministre. « Le droit de grève, oui, c’est dans la Constitution, les blocages, les insultes, les menaces sur ceux qui veulent travailler, ça, ça n’est pas dans la Constitution et ça n’est pas normal », a dit la ministre.

(Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame)

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter