Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Islamophobie: Des milliers de personnes manifestent à Paris

PARIS (Reuters) – Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris, entre la Gare du Nord et la place de la République, dans le cadre d’une marche controversée contre l’islamophobie.

« Vivre ensemble, c’est urgent », « Halte à tous les racismes », « L’islamophobie n’est pas un opinion c’est un délit », pouvait-on lire sur des banderoles.

La manifestation a été organisée à l’appel d’une cinquantaine de personnalités et de plusieurs organisations, dont le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

« Depuis bien trop longtemps, les musulmanes et les musulmans en France sont la cible de discours venant parfois de ‘responsables’ politiques, d’invectives et de polémiques relayés par certains médias, participant ainsi à leur stigmatisation grandissante », écrivent-ils dans leur appel à manifester, lancé le 1er novembre, trois jours après les tirs qui ont fait deux blessés devant la mosquée de Bayonne..

« Depuis des années, la dignité des musulmanes et des musulmans est jetée en pâture, désignée à la vindicte des groupes les plus racistes qui occupent désormais l’espace politique et médiatique français, sans que soit prise la mesure de la gravité de la situation », ajoutent-ils.

Jean-Luc Luc Mélenchon, chef de file de la France insoumise (LFI), faisait partie des personnalités présentes dans le cortège.

« Il faut être vigilant. Il faut faire attention et entourer d’affection ceux qui sont montrés du doigt lorsqu’ils le sont, et il faut être capable de faire bloc, de serrer les rangs, autour de ceux qui sont victimes de telles discriminations », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée avant le défilé.

MANIFESTATION « CONTRE LA LAÏCITÉ »

« C’est donc notre tour de manifester après un événement comme celui qui a eu lieu à Bayonne pour garantir la liberté de cule et la liberté de conscience qui va avec », a-t-il poursuivi.

La manifestation suscite toutefois la polémique, notamment en raison du terme « islamophobie », qui divise la gauche, dont certains représentants jugent qu’on doit pouvoir critiquer les religions sans être taxé de racisme.

« On a le droit de critiquer l’Islam et toutes les religions. Pas de discriminer des citoyens en raison de leurs croyances. La laïcité c’est aussi le droit de croire ou de ne pas croire sans être inquiété pour cela », a déclaré dimanche matin la Secrétaire d’État chargé(e) de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, au micro de Radio J.

Marlène Schiappa a en outre reproché à certains des organisateurs de contester la laïcité. « Cette manifestation, sous couvert de lutte contre l’islamophobie (…) est en fait une manifestation contre la laïcité, puisque, d’après de ce que j’ai pu en entendre, un certain nombre d’organisateurs disent qu’ils veulent protester contre ce qu’ils nomment un état raciste, contre des lois liberticides à l’égard des musulmans. Il n’y a pas en France de loi liberticides. », a-t-il ajouté

(Elisabeth Pineau et Jean-Philippe Lefief)

A lire aussi:

Islamophobie

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter