Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Washington publie les images du raid contre Abou Bakr al-Baghdadi

Le département américain de la Défense a dévoilé mercredi les premières images du raid militaire mené le week-end dernier par l’armée américaine contre une maison située à l’écart du village Baricha, dans le nord du gouvernorat d’Idleb (Syrie) et qui a abouti à la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le « calife » autoproclamé de l’Etat islamique (EI). Washington a prévenu que que les sympathisants du groupe djihadiste pourrait tenter de mener une attaque en représailles.

Que sait-on du raid qui a conduit à la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi?

Abou Bakr al Baghdadi a trouvé la mort dans un raid américain mené par une centaine d’hommes de la Delta Force transportés par huit hélicoptères CH-47 Chinook et appuyés par des hélicoptères AH-64 Apache dans la nuit du 26 au 27 octobre 2019. Les appareils ont décollé d’Erbil, dans le Kurdistan irakien, et sont passés par Sarrine, au sud de Kobané, avant d’atterrir vers 1 heure du matin près d’une maison située à l’écart du village Baricha.
Les commandos déposés au sol ont fait exploser un mur du bâtiment pour éviter la porte principale, soupçonnée d’être piégée. Ils ont voulu capturer Abou Bakr al-Baghdadi mais ce dernier a refusé de se rendre. Il a tenté d’échapper aux militaires en s’enfuyant dans un réseau de tunnels creusés sous l’édifice. Un chien de l’armée américaine est lâché à sa poursuite, accompagné d’un robot militaire également engagé dans les tunnels. Cerné, Abou Bakr al-Baghdadi aurait actionné sa ceinture explosive.
Les décombres du tunnel ont été déblayés par les soldats américains pour s’emparer de la dépouille et des documents précieux sur le groupe Etat islamique. L’opération est achevée à 3h30 du matin. Les hélicoptères américains sont repartis en direction d’Erbil, dans le Kurdistan irakien, emportant avec eux le corps déchiqueté d’Abou Bakr al-Baghdadi. L’identité du chef de l’État islamique est ensuite confirmée par des tests ADN. Comme pour Oussama ben Laden en 2011, le corps d’Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer.

Les premières images du raid contre Abou Bakr al-Baghdadi

Les images aériennes, en noir et blanc et granuleuses, dévoilées par le département américain de la Défense montrent les forces spéciales américaines se rapprocher du complexe dans lequel Abou Bakr al-Baghdadi se trouvait, pendant qu’un avion américain faisait feu sur des combattants situés à proximité du bâtiment.
Une autre vidéo, la plus spectaculaire, montre comment un épais nuage de fumée noire s’élève du sol après que les bombes américaines ont rasé le complexe.
Afin de s’assurer que la maison du chef de l’Etat islamique ne serait « pas un sanctuaire ni mémorable sous aucune forme », le général Kenneth McKenzie, à la tête du commandement central américain qui supervise les troupes déployées au Moyen-Orient, a ordonné que cet édifice soit complètement détruit.
S’exprimant lors d’un point de presse au Pentagone, le général Kenneth McKenzie a indiqué que Baghdadi avait entraîné avec lui deux de ses enfants dans un tunnel – et non pas trois enfants, comme l’avait préalablement estimé l’administration américaine.

« Je peux vous dire ceci: il a rampé dans un tunnel avec deux enfants et s’est fait exploser alors que ses hommes sont restés sur le terrain », a répondu McKenzie.

Le général Kenneth McKenzie a prévenu que l’Etat islamique allait probablement tenter d’organiser une attaque en représailles. « Nous sommes postés et nous sommes préparés à cela », a-t-il assuré.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter