Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Emmanuel Macron : « Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire »

PARIS (Reuters) – Emmanuel Macron recevra lundi des membres du Conseil français du culte musulman (CFCM), avec qui il évoquera les questions de laïcité et de communautarisme, annonce le président français dans une interview diffusée dimanche soir sur RTL.

Dans cet entretien enregistré dans l’avion qui le ramenait de l’île de la Réunion, le chef de l’Etat évoque des mesures appelées à être prises avant la fin de l’année en réponse à des débats qui divisent jusqu’au sein de la majorité.

Le chef de l’Etat prévoit pour « les prochaines semaines » des annonces préparées par le gouvernement pour lutter contre le communautarisme « dans l’éducation, la santé, le travail, les différents services publics ».

« Ce qui veut dire : avoir des mesures d’interdiction, dissoudre parfois certaines associations encore davantage, interdire certaines pratiques qui se sont installées et qui ne sont pas conformes aux lois de la République », détaille-t-il. « Cela veut dire être intraitable avec les lois de la République. »

Avec les représentants du CFCM, Emmanuel Macron veut évoquer la situation des musulmans de France et « voir comment nos concitoyens dans la religion et l’islam peuvent vivre tranquillement leur religion en respectant absolument toutes les lois de la République. »

Le président avait déjà évoqué ce sujet jeudi soir dans une interview à la chaîne Réunion la 1ère.

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire, c’est ça la laïcité », avait-il déclaré. « Le port du voile dans les services publics, à l’école, quand on éduque les enfants, c’est mon affaire. C’est ça la laïcité ».

Le président avait de nouveau dénoncé à cette occasion les dangers communautarisme.

« Il y a aujourd’hui des femmes et des hommes citoyens français qui disent ‘De par ma religion, je n’adhère plus aux valeurs de la République’. Ça, c’est un communautarisme. Dans ce cas-là, j’ai un problème avec la revendication, en quelque sorte, qui devient politique, de ce séparatisme ».

Les sénateurs doivent examiner mardi une proposition de loi émanant des Républicains visant à interdire les signes religieux lors des sorties scolaires.

(Elizabeth Pineau)

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter