Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Brexit : Il faut des certitudes avant de décider, dit Amélie de Montchalin

PARIS (Reuters) – La France attend des clarifications sur les intentions de la Grande-Bretagne avant de décider quelle serait la bonne durée d’une nouvelle extension du Brexit, a déclaré la secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Amélie de Montchalin sur TV5 Monde.

« Il ne faut pas donner du temps basé sur de la politique fiction, Il faut qu’on ait des certitudes pour pouvoir décider », a-t-elle déclaré. « Des certitudes sur la ratification, ou sur des élections, ou sur un deuxième referendum. »

Les vingt-sept pays de l’Union européenne se sont entendus sur un report du Brexit au-delà de la date du 31 octobre mais n’ont pas encore fixé de nouvelle échéance, préférant attendre, sous l’impulsion de la France, le résultat du vote des parlementaires britanniques sur des élections anticipées en décembre.

Un report de trois mois, jusqu’au 31 janvier 2020, fait partie des hypothèses en présence, mais la secrétaire d’Etat a surtout plaidé à nouveau pour des échéances rapprochées.

« S’ils veulent ratifier l’accord, il faut qu’on leur laisse le temps de le faire, et c’est une question de jours », a-t-elle poursuivi. « S’ils veulent faire des élections, il faut qu’on leur donne le temps potentiellement de le faire. »

« Mais face à des décisions difficiles, le temps seul ne va pas dissoudre la complexité du problème », a ajouté Amélie de Montchalin.

Le Brexit a déjà été reporté à deux reprises depuis la décision des Britanniques, en 2016, de divorcer de l’Union européenne. Programmé initialement pour le 29 mars dernier, il a été repoussé d’abord au 12 avril puis au 31 octobre.

(Gilles Guillaume et Geert de Clercq)

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter