Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Les chrétiens et la sexualité

La sexualité reste un sujet tabou en Afrique, on évite très souvent d’en parler pour ne pas créer de gêne, parfois par ignorance ou pudeur. La sexualité a été créée par Dieu pour un mari et sa femme, mais malheureusement, le diable s’est emparé de ce don divin pour le pervertir et emmener même les chrétiens à entrer dans des relations malsaines. Dans une société, où chacun fait ce que bon lui semble, où les pulsions et désirs charnels sont attachés à l’Homme, la sexualité a perdu sa valeur. Regardez l’émission Malaïka qui aborde ce sujet délicat avec un regard chrétien.

Gardons-nous pures !

En Afrique, les jeunes filles ne sont pas réellement informées des conséquences de la sexualité, on assiste parfois à des dérives telles que l’excision pour soi-disant préserver la virginité et pour améliorer le plaisir sexuel de l’homme. Par ailleurs, entre 100 et 140 millions de filles subissent des mutilations sexuelles en Afrique. Ce constat montre que la sexualité est diabolisée alors que ce n’est pas le plan de Dieu. Cependant, lorsque nous rentrons dans des relations charnelles hors-mariages, nous sommes exposées parfois à des grossesses non désirées et à d’autres problèmes inutiles à vivre quand on est chrétienne. N’est-il pas mieux alors de se préserver pour l’homme que le Seigneur a prévu pour nous ? Rester vierge n’est pas une fatalité, car nous gardons notre corps pour le plan de Dieu. « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes » (1 corinthiens 6.19). Même si vous êtes convaincue que la personne avec laquelle vous allez passer le restant de votre vie est la bonne, cela n’est pas un prétexte pour brûler les étapes ; patientez, vous aurez toute votre vie pour vous donner à votre conjoint. La sexualité est un lien spirituel fort, le mariage concrétise cette union. « Tous deux ne feront qu’une chair » (Genèse 2.24)

Je n’ai pas pu faire autrement

Peut-être, vous êtes dans le cas de celle qui a eu des relations sexuelles, car vous ne connaissiez pas encore le Seigneur ou parce-que la tentation a été trop forte. Ou alors, vous êtes victimes d’abus sexuels ou vous avez vécu dans la prostitution. La bonne nouvelle est que lorsque nous venons au Seigneur, son pardon nous permet de repartir à zéro. « Toutes choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles… ». Si vous vous retrouvez dans une situation de grossesse non désirée, l’avortement n’est pas la solution ! Cela entraînerait des conséquences physiques et psychologiques tout au long de votre vie. Par sa grâce, le Seigneur nous donne toujours un moyen de rectifier nos erreurs, et nous relever.

Dans mon couple, mon mari ne me laisse pas de choix

On réalise souvent que dans les couples africains, les désirs de la femme sont souvent relayés au second plan, l’homme apparaît comme un dominant et n’hésite pas à renvoyer leurs épouses chez leurs mères si leurs désirs ne sont pas assouvis. La parole de Dieu nous parle du plaisir de l’homme et de la femme, « Ne vous privez pas l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ;puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence »(1 corinthiens 7:5.) Nous devons faire de la sexualité, un acte qui réjouit le cœur de notre Dieu.

Il est important pour les mamans de pouvoir enseigner leurs filles sur la sexualité et de briser la gêne autour du dialogue sur le sexe. Le monde ne se privera pas d’enseigner cela à vos et ceci de la mauvaise façon.

A lire aussi:

Malaïka

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter